Le retour triomphal de Renaud, c'est la "petite fierté" de Grand Corps Malade

MUSIQUE

RENDRE A CESAR… - Il a déclaré que c'était sa "petite fierté" : Grand Corps Malade se réjouit d'avoir été à l'origine du retour musical de Renaud et de le voir aujourd'hui de nouveau en forme, "plein d'envies" et "bientôt sur scène" en tournée. Le slameur à la voix grave en profite pour dévoiler son prochain projet.

Le 17 juin prochain, au Trianon, Grand Corps Malade donnera une version scénique de son album collectif Il nous restera ça. Sur ce disque, paru l'an dernier, Grand Corps Malade avait convié des chanteurs et auteurs à venir interpréter un texte de leur composition basé sur ces quatre mots. Parmi ses invités prestigieux figureront Véronique Sanson, Hubert-Félix Thiéfaine, Ben Mazué, Jeanne Cherhal, Lino, Luciole,Richard Bohringer... et un certain Renaud.

Renaud lui doit bien ça, lui qui avait écrit pour Grand Corps Malade son premier texte depuis des années. C'est en partie grâce au slameur qu'il s'est remis en selle. Dans sa récente autobiographie, Renaud raconte sa rencontre avec Grand Corps Malade en avril 2015 et la façon dont le slameur, en le poussant à écrire sur la batterie de son fils Malone, a "réveillé" en lui quelque chose qu'il pensait "mort pour toujours".

Grand Corps Malade va tirer un film de son livre autobiographique

"J'ai cette petite fierté de me dire que j'y ai participé. Je ne suis pas tout seul, c'est un mélange, c'était un moment où il avait envie, où il était peut-être un peu mieux, mais c'est une fierté", déclare Grand Corps Malade. Avec ce gimmick, "Il nous restera ça", à la fois "solennel" et "grave", Grand Corps Malade se réjouit d'avoir réussi à réunir des visions et des générations très différentes : "Avec chaque artiste, il s'est passé quelque chose d'inattendu."

Grand Corps Malade vient par ailleurs de terminer le tournage d'une adaptation au cinéma de son livre Patients, où il racontait sa grave chute dans une piscine à l'âge de 20 ans, suivie d'une longue rééducation. Un tournage qui a eu lieu au centre de réadaptation de Coubert, en Seine-et-Marne, où il avait passé plusieurs mois. Filmer dans ce lieu, au milieu de patients et du personnel médical, a apporté "un supplément d'âme" au tournage, estime Fabien Marsaud, de son vrai nom, coréalisateur de ce film qui devrait sortir début 2017.

À LIRE AUSSI >>  Ecoutez "Ta Batterie", le titre de Renaud sur l'album de Grand Corps Malade >>  Renaud revient sur sa rencontre avec Grand Corps Malade

Lire et commenter