Led Zeppelin a-t-il volé l'introduction de "Stairway to heaven" ? Un peu, mais pas trop, selon un juge

MUSIQUE
DirectLCI
PROCES – Depuis deux ans, Led Zeppelin est accusé de plagiat sur les mesures d'introduction de son titre mythique "Stairway to Heaven" par un groupe de musique psychédélique californien, Spirit. Lundi 10 avril, un jury californien a reconnu des similitudes, au niveau de la basse, sans pouvoir apporter de preuves. Un nouveau procès doit se tenir le 10 mai à Los Angeles.

Il lui a fallu 45 ans et une bonne centaine d'écoutes pour s'en rendre compte, mais aujourd'hui le groupe Spirit n'en démord pas : il affirme que sa chanson "Taurus", sortie en 1967, a inspiré les premières notes de "Stairway to Heaven" enregistrée à Londres entre décembre 1970 et janvier 1971, et devenue l'une des mélodies les plus reconnaissables de l'histoire du rock.

Après deux ans de procédure judiciaire, le représentant de Spirit "n'est pas parvenu à présenter la preuve d'une similarité frappante, mais a réussi à soulever une question digne d'être traduite en justice", a détaillé le juge Gary Klausner dans une décision rendue publique lundi 11 avril. Celui-ci a reconnu qu'il existait suffisamment d'éléments pour dire que la chanson avait été volée. Mais l'affaire devra être tranchée lors d'un procès devant un jury de Los Angeles, prévu le 10 mai.

Une progression d'accords connue "depuis des siècles"

Il se trouve que les deux groupes se connaissaient : Led Zeppelin avait fait la première partie de Spirit lors des débuts de Robert Plant, Jimmy Page, John Paul Jones et John Bonham aux Etats-Unis lors d'un concert à Denver, le 26 décembre 1968. Les membres encore vivants de Led Zeppelin ont assuré à la cour n'avoir eu aucune interaction concrète avec Spirit, ni écouté la musique de ce groupe.

Led Zeppelin explique également que l'ouverture de "Stairway to Heaven" était une progression d'accords connue en musique depuis des siècles et que le reste de la chanson de huit minutes n'était pas en cause dans l'affaire. Le juge a estimé toutefois qu'il existait des similitudes entre les deux chansons, notamment dans la ligne de basse.

Le guitariste de Spirit, Randy Wolfe, est décédé en 1997 et n'avait jamais engagé de poursuites. C'est Michael Skidmore, présenté comme son représentant qui a porté plainte. L'appât du gain n'y est sûrement pas pour rien puisque des procès sur les droits d'auteur ont récemment conduit a des indemnisations énormes. Robin Thicke et Pharrell Williams ont ainsi dû reverser 7 millions de dollars à la famille de Marvin Gaye à cause d'un emprunt pour la chanson "Blurred Lines".

A LIRE AUSSI
>> On a retrouvé un titre inédit de Led Zeppelin, "Sugar Mama"
>>  La reformation de Led Zeppelin ? "Des conneries" pour Robert Plant

Lire et commenter