Les autorités américaines arrêtent un groupe de pop coréenne, les soupçonnant de prostitution

Les autorités américaines arrêtent un groupe de pop coréenne, les soupçonnant de prostitution

DirectLCI
BOURDE - Les huit membres d'Oh My Girl, groupe féminin de k-pop, ont été arrêtés à l'aéroport de Los Angeles par les autorités qui les ont soupçonné d'être des prostituées, selon un communiqué de leur agence vendredi 11 décembre.

On ne doit pas juger les gens sur leur apparence, même quand ils portent des socquettes. Les huit jeunes filles de Oh My Girl ont fait les frais de leurs tenues d'écolières : elles ont été détenues pendant 15 heures à l'aéroport de Los Angeles avant d'être relâchées, après quoi elles sont reparties pour la Corée du Sud.

Leur agence, WM Entertainment, a publié un communiqué expliquant que les services de l'immigration avaient passé au peigne fin leurs costumes et leurs accessoires. "Puis, probablement à cause de leur jeune âge, il semblerait qu'ils les aient prises pour des prostituées", ont-ils sobrement ajouté.

Des groupes de pré-adolescents qui peuvent prêter à confusion

WM Entertainment a déclaré être en train de se renseigner sur d'éventuels recours légaux aux Etats-Unis. Il y aurait également eu un problème avec les visas des membres du groupe, qui devait se produire lors d'un gala samedi 12 décembre à Los Angeles, et participer à une séance photo pour la pochette d'un album.

Oh My Girl a été créé en mars 2015 et a publié son premier single en avril. La K-pop, qui s'exporte avec succès en Asie et au-delà, est en bonne part constituée de groupes de jeunes garçons et filles, parfois âgés seulement de 13 ou 14 ans. En 2012, les autorités sud-coréennes avaient pris des mesures pour prévenir la sexualisation du genre, menaçant de classer X certains clips vidéos, films et émissions télévisés jugés trop explicites.

A VOIR AUSSI >> Psy a été victime d'un accident de voiture en Chine

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter