Loïc Nottet  : "Ne vous attendez pas à un album dans le même registre que 'Million Eyes'"

Loïc Nottet : "Ne vous attendez pas à un album dans le même registre que 'Million Eyes'"

MUSIQUE
DirectLCI
TOUT POUR LA MUSIQUE - Depuis sa victoire avec Denitsa Ikonomova l'an dernier, il peaufine un premier opus très attendu (Jive/Epic). Le gagnant de la saison 6 de "Danse avec les stars", de retour sur le parquet du studio 217 samedi, a fait une pause dans ses répétitions pour nous parler de son projet artistique et de sa tournée, qui passera par Paris le 3 mai prochain.

Le public français l'a découvert sur le parquet du studio 217 l’an dernier, brillant prime après prime lors de la sixième saison de Danse avec les stars jusqu’à remporter le trophée final. C'est dans "The Voice" que les Belges ont entendu pour la première fois la voix à la fois mystérieuse et puissante de Loïc Nottet, 20 ans. Le natif de Charleroi, qui s'est hissé à la quatrième place du concours de l'Eurovision l’an dernier avec Rhythm Inside, revient avec un deuxième single, Million Eyes, annonciateur d’un premier album très attendu prévu pour le printemps. Il nous a reçus, vendredi, alors qu’il se préparait à rejoindre Denitsa Ikonomova et Laurent Maistret avec qui il dansera samedi soir pour un prime un peu particulier. 

LCI.fr : "Après Danse avec les stars, je me replonge à fond dans la musique". C’est ce que vous nous aviez affirmé l’an dernier. Un an plus tard, l’album, qui était à l’époque en cours d’écriture, n’est toujours pas là. Que s’est-il passé dans l’année qui vient de s’écouler ?

Loïc Nottet : L’album est quasiment fini mais on met le vernis, comme j’aime bien le dire. Ça a pris du temps parce que je suis quelqu’un qui aime bien faire les choses tout seul. Je voulais écrire et composer tous les morceaux tout seul. Alors évidemment, j’ai été aidé. Je composais toutes les musiques moi-même, je faisais la base de la production ensuite j’amenais ça à des producteurs professionnels qui la retravaillaient parce que je n’ai aucune expérience dans la production. Pour les paroles, j’écrivais tout en français, ensuite une amie à moi traduisait tout en anglais. Je lui disais : "dans le premier couplet je veux parler de ça, dans le refrain de ça, etc…" Souvent quand je compose, tout est en yaourt mais j’arrive quand même à avoir le titre de la chanson avant qu'elle ne soit terminée.

LCI.fr : Cet opus est attendu pour le printemps prochain. Avez-vous déjà son titre et pouvez-vous nous dire de combien de morceaux sera-t-il composé ?

Loïc Nottet : J’en ai un mais je garde le secret. Il y aura une bonne dizaine de chansons dessus.

LCI.fr : Vous nous aviez également dit vouloir raconter une histoire dans cet album, "celle d’un groupe de jeunes qui fuient pour acquérir une certaine liberté". Pouvez-nous désormais nous donner plus de détails sur ce récit maintenant que tous les titres sont faits ?

Loïc Nottet : C’est un peu l’histoire de cette recherche de liberté, de tolérance aussi. J’ai essayé de raccrocher ça beaucoup à l’enfance parce que je suis quelqu’un qui n’a pas envie de grandir. L’enfance n’est pas si loin mais je me sens déjà un peu trop vieux. Je ne sais pas pourquoi. Je ne fête plus mon anniversaire depuis que j’ai 18 ans. J’adore Peter Pan, je n’ai pas envie de grandir et d’avoir des responsabilités, ce qui est assez paradoxal puisqu’en ce qui concerne mon projet je veux avoir la main sur tout.

LCI.fr : Vous aviez dans l’idée de raconter une histoire également en images, en réalisant un clip par chanson. Est-ce toujours d’actualité ?

Loïc Nottet : Ça a changé parce que même si j’adore l'idée, j’ai remarqué que beaucoup d’artistes ont commencé à faire ça. Il y a eu Beyoncé par exemple. Ça m’a déçu, je ne voulais pas faire comme tout le monde. Je me suis dit : "bon bah tant pis, je vais faire clip par clip." Chaque chanson aura sa propre histoire mais dans le show tout prendra forme de manière logique.

LCI.fr : Votre nouveau single, "Million Eyes", s’inscrit dans un registre très pop, presque pop-lyrique avec de gracieuses envolées. Le reste de l’album sera-t-il sur cette même tonalité ?

Loïc Nottet : Non, il ne faut pas s’attendre à avoir un album comme "Million Eyes". C’est assez marrant parce que "Million Eyes" est l’une des seules balades de l’album. Tous les autres morceaux sont un peu plus pêchus, sur un autre tempo. J’avais envie de retrouver un rythme parce que sur scène j’ai envie d’amener la danse. C’est compliqué d’amener de la danse bien rythmée s’il n’y a pas vraiment de rythme présent dans la musique, si ce ne sont que des balades un peu légères et aériennes comme ça. J’ai essayé de garder le côté vocal parce que j’aime bien chanter sur scène avec mes tripes. J’ai essayé de varier les différentes instru pour ne pas avoir l’impression d’entendre toujours le même morceau. On verra ce que ça donnera, c'était mon premier album. C’était un peu la découverte aussi pour moi. On verra ce que je pourrais faire de mieux pour mon prochain album.

Avant Danse avec les stars, je ne sais pas si j'aurais été prêt à assumer ce côté-là de moi publiquementLoïc Nottet sur la danse

LCI.fr : Le clip de "Million Eyes" a été visionné plus de 2 millions de fois en un peu plus d’un mois seulement. Avez-vous conscience d’être attendu ?

Loïc Nottet : J’essaie de ne pas trop y penser en fait. J’essaie de garder les pieds sur terre et de me dire : "Loïc, ce que tu fais c’est juste de la musique". J’espère que ça plaira aux gens évidemment mais j’essaie de ne pas perdre pied, de rester moi-même et de ne pas oublier les valeurs de la vie. Après, évidemment qu'il y a du stress. J’ai pris la responsabilité de faire le maximum tout seul et j’assumerai les conséquences, bonnes ou mauvaises. J’avais peur aussi de sortir "Million Eyes" car les autres morceaux sont plus pêchus. A la base, ce n’est pas ce single qui avait été choisi. On a changé à la dernière minute parce que c’est un titre sur lequel je montre bien mon étendue vocale et dans lequel je mets beaucoup d’émotion. Je n’utilise pas de métaphore, c’est beaucoup plus rentre-dedans, le message est beaucoup plus direct. Ce que les gens avaient apprécié dans The Voice et Danse avec les stars, c’était l’émotion et la sincérité. Je me suis dit : "pourquoi pas leur donner ça avec 'Million Eyes'". C’est l’un de mes morceaux préférés. Je savais que le clip serait simple, une mise à nu.

LCI.fr : Dans le clip, vous êtes seul et vous dansez. Est-ce une mise en scène que vous auriez pu choisir avant votre participation à Danse avec les stars ?

Loïc Nottet : Je crois que j’y aurais pensé de toute façon parce que la danse, c’est vraiment ce que je fais depuis que je suis petit. Après je ne sais pas si j’aurais été prêt à assumer ce côté-là de moi publiquement aussi tôt, je ne sais pas si je l’aurais quand même fait. C’est vrai que DALS m’a réconforté dans le fait que les gens aimaient bien me voir danser. Ça m’a motivé à montrer ça en plus.

LCI.fr : Votre tournée passera par le Trianon à Paris le 3 mai. A quoi doit-on s’attendre ?

Loïc Nottet : A un spectacle. Pas une comédie musicale mais un concert avec une histoire et une trame. Je vais essayer d’apporter une morale aussi. J’ai envie que le public s’amuse mais qu’il reparte avec une réflexion sur lui-même ou sur les autres. J’ai composé des morceaux inédits qui ne seront pas forcément sur l’album pour contribuer à l’histoire. Je travaille déjà à la scénographie depuis un mois. Il y aura de la danse, avec des danseurs. Je vais essayer de ne pas décevoir.

En vidéo

Le grand retour de Loïc Nottet aux côtés de Laurent Maistret et Denitsa !

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter