Metal : la première édition parisienne du Download Festival a fait du bon gros bruit

Metal : la première édition parisienne du Download Festival a fait du bon gros bruit

FESTIVAL – Le week-end dernier a pu être aussi pluvieux que les précédents, la première édition française du Download Festival n'en a pas moins ravi ses 100 000 spectateurs enregistrés en trois jours. Rammstein a conclu avec panache ce double parisien d'un festival qui se déroulait en même temps à Donington, en Grande Bretagne, où il a été créé en 2003.

Le Hellfest n'a plus le monopole du metal auprès des festivaliers français. Avec cette première édition parisienne du Donwload Festival, qui s'est déroulé les 10, 11 et 12 juin à l'hippodrome de Longchamp, le producteur Live Nation fait le pari de rivaliser avec la grand-messe du heavy metal, qui aura lieu le week-end suivant à Clisson, près de Nantes.

Avec une affiche solide (Iron Maiden, Deftones et Anthrax en ouverture vendredi, Korn samedi puis Megadeth, Volbeat et Rammstein dimanche), le Download a attiré 100 000 spectateurs en trois jours. Malgré le mauvais temps, ils ont fait contre mauvaise fortune bon cœur en déambulant dans les multiples bars du nouveau site, où l'on pouvait aussi faire une pause chez un barbier ou un tatoueur.

Une réussite malgré une accumulation d'obstacles

100 000 spectateurs, c'est en-deçà des espérances initiales des organisateurs, mais le score est jugé plutôt correct au vu des événements des derniers mois (attentats) et des dernières semaines (grèves dans les transports, intempéries), sans oublier la concurrence de l'Euro de football. "Pour une première, on a tout accumulé, c'est plus qu'un bizutage", estime Angelo Gopee, directeur général de Live Nation France. "Vu les circonstances, ce n'est pas mal. C'est encourageant, le potentiel est là."

Dimanche soir, les métalleux de Download étaient heureux d'avoir apporté leurs grosses chaussures et leurs ponchos imperméables quand sont tombées de nouvelles gouttes de pluie. Ils ont fait honneur aux riffs de Volbeat , groupe de heavy metal venu du Danemark, et à l'énergie ravageuse des Floridiens de Trivium en attendant l'arrivée des gros calibres de la soirée de clôture : Megadeth et Rammstein, deux groupes qu'on retrouvera aussi le week-end prochain au Hellfest.

A LIRE AUSSI 
>>  Nick Menza, l'ancien batteur de Megadeth, est mort à l'âge de 51 ans

 

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.