Michael Jackson : le fisc réclame 702 millions de dollars à sa succession

Michael Jackson : le fisc réclame 702 millions de dollars à sa succession

MUSIQUE
DirectLCI
GROS SOUS – Coup de théâtre dans le feuilleton Michael Jackson. Le Los Angeles Times révèle que l'IRS, le fisc américain, réclame 702 millions de dollars à la société qui gère la succession du roi de la pop.

Michael Jackson, ou l'histoire sans fin. D'après des documents judiciaires, déposés devant un tribunal de Washington, le fisc américain a décidé d'entrer en guerre contre la société chargée de gérer la succession de la star. Alors que cette dernière évaluait les biens du chanteur à 7 millions de dollars, à sa mort en juin 2009, l'administration l'évaluerait en réalité à pas moins de 1,125 milliards de dollars ! Et réclame donc pas moins de 505 millions de dollars d'impôts impayés, auxquels s'ajoutent 197 millions de pénalités, pour un total de 702 millions de dollars.

D'après le Los Angeles Times , qui révèle l'affaire, la différence serait tellement importante que l'administration américaine serait en droit de doubler cette pénalité. Du jamais vu d'après les experts. Et de grosses sueurs froides en perspective pour les exécuteurs testamentaires de l'interprète de "Billie Jean", son avocat John Branca et son comptable John McClain. Le désaccord entre le fisc et ces derniers porterait notamment sur la valorisation de l'image de la star.

Ses chansons, et celles des Beatles, évaluées à ... zéro dollars !

A sa mort, le duo l'avait évalué à seulement 2,105 dollars, estimant que la réputation de l'artiste était au plus bas, et qu'il n'avait pas connu de vrai succès depuis de nombreuses années. Pour le fisc, l'image de la star valait 434,264 millions de dollars. De même, les exécuteurs testamentaires de Michael Jackson auraient estimé la valeur de ses chansons, ainsi que de celles des Beatles dont il détenait les droits à... zéro dollar. Le fisc l'évalue à 469 millions de dollars.

Où se situe la vérité ? La bataille judiciaire qui s'annonce pour être sanglante. Car quoi qu'il arrive, la "marque" MJ reste lucrative. Le Los Angeles Times rappelle qu'en juillet 2012, la société chargée de gérer les biens de Michael Jackson avait généré 475 millions de dollars de profits, notamment en signant un nouveau deal avec Sony Music. Et qu'en octobre 2013, le chanteur était l'artiste le mieux payé de l'année d'après Forbes, avec 160 millions de dollars de recettes, provenant notamment des spectacles du Cirque du Soleil.

Sur le même sujet

Lire et commenter