Michael Jackson : révélations sur ses attitudes "pipi-caca" par son ancien personnel

Michael Jackson : révélations sur ses attitudes "pipi-caca" par son ancien personnel
MUSIQUE

SCANDALE – On l'a dit pédophile, voilà qu'on lui reproche d'autres vices. Le "New York Post" a fait paraître dimanche des révélations d'anciennes femmes de chambre de la star. Sous couvert d'anonymat, elles décrivent par le menu les comportements déviants du King of Pop.

Il avait un grain, "Jacko". C'est ce qu'assurent des femmes de chambre attachées au service de Michael Jackson. Elles n'ont pas hésité à raconter dans le détail, mais sans dévoiler leur identité, les années à travailler pour l'interprète de "Thriller". "Il nous menaçait de nous jeter des boules de neige mêlées à des excréments", a indiqué la femme de chambre n°1. Un événement encore plus étrange est survenu, précisément après la venue d'Oprah Winfrey et de son amie Elisabeth Taylor pour une interview.

"Il a uriné à l'endroit où elles avaient passé la porte, dans l'entrée", confie la même domestique. Peu après les accusations du jeune Jordan qui l'a accusé d'agression sexuelle en 1993, le comportement de Michael Jackson, jusque-là "plutôt propre" s'aggrave. "Je devais souvent changer ses draps", abonde la femme de chambre n°2, auprès de Michael entre 1994 et 1996 et qui "se faisait dessus". "Il est devenu la personne la plus sale d'Hollywood" assure la femme de chambre N°3, à son service en 1996 et 1999.

King of "popo"

Les révélations vont loin. C'est également un Michael Jackson raciste qui est décrit par ses anciennes domestiques. Il aurait entretenu une haine tenace contre Steven Spielberg, David Geffen and Jeffrey Katzenberg, qui lui auraient volé son idée de logo pour créer leur compagnie DreamWorks. "Il était étonnamment antisémite, incitant les enfants (en visite chez lui, ndlr) à crier 'À mort les salopards !', 'À mort les suceurs de sang ! ' ".

C'est enfin un Michael Jackson mégalo qui est décrit, ordonnant d'acheter tous les magazines où paraissaient des photos de sa famille. "Ils ne méritent pas de porter mon nom. (…) Je suis l'unique star. Ils devraient juste cirer mes chaussures", a rapporté la femme de chambre n°1. Fétichiste, drogué, scatophile, en plus de faire pipi sur le parquet, le chanteur aurait la fâcheuse habitude de vivre dans la saleté, au point de conserver des objets sordides. Le pire ? "Une couche de bébé. Souillée". NeverLand est en vente, pas sûr qu'après ces descriptions peu ragoûtantes, les acheteurs se bousculent au portillon.

Lire et commenter