Mort de Chris Cornell : le chanteur de Soundgarden s’est-il vraiment suicidé ?

DirectLCI
MYSTÈRE - Leader charismatique de Soundgarden, Chris Cornell a été retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel, le 18 mai dernier. Alors que la police a rapidement conclu à un suicide, ses proches mettent en cause la prise d’un antidépresseur, l’Ativan, que le chanteur se serait fait prescrire après son ultime concert.

Sa disparition soudaine a choqué la planète rock. Le chanteur américain Chris Cornell, 52 ans, a été retrouvé mort le 18 mai dernier dans sa chambre d’hôtel au lendemain d’un concert à Detroit avec Soundgarden, l’un des groupes de référence de la scène grunge du début des années 1990 avec Nirvana, Pearl Jam et autre Alice in Chains.


Moins de 24 heures après l’annonce du drame, la police de Detroit révélait que le musicien était mort par strangulation, à la stupeur de ses proches. "Personne n’a rien vu venir", déclarait le 26 mai à CNN Ron Laffite, son manager. "Ce qui est arrivé ne correspond pas au Chris que je connaissais et avec lequel je travaillais depuis 10 ans. C’est incroyablement bizarre. Je veux croire que quelque chose l’a fait dérailler."

Deux semaines plus tard, la famille de Chris Cornell cherche toujours des réponses. Et n’accepte pas que la police ait conclu à une mort volontaire, alors que les résultats de l’analyse toxicologique n’ont pas encore été dévoilés. Sobre depuis plusieurs années, le chanteur se serait fait prescrire de l’Ativan, un médicament pour soulager ses crises d’anxiété. D’après la police, son garde du corps, Martin Kirsten, lui aurait fourni deux cachets après ce qui allait être son ultime concert.

45 minutes plus tard, Vicky (photo), l’épouse du chanteur, aurait téléphoné à Kirsten, paniquée, pour lui demander de s’assurer de la bonne santé de son mari qu’elle venait de joindre. Le garde du corps l’aurait retrouvé inanimé dans sa salle de bains, de la bande adhésive autour de la gorge. Aujourd'hui la veuve de l’artiste en est sûre : c’est une surdose d’Ativan, dont les effets secondaires peuvent être des pensées suicidaires, qui serait à l’origine de ce geste inexplicable.

A cette zone s'ombre s'ajoute le témoignage de Ted Keedick, ingénieur du son de Chris Cornell sur la tournée. Interrogé par TMZ, il affirme que le chanteur n'était déjà pas son état normal lors du concert, avant même donc la prise de médicaments : "Il était à côté de ses pompes dès la première note. Je ne l'avais jamais vu ou entendu comme ça auparavant." Ce qui laisse penser que le musicien était déjà sous l'influence d'une substance... licite ou pas ? Toujours d'après TMZ, des marques de piqûres auraient également retrouvées sur ses bras.


La disparition de Chris Cornell est d'autant plus surprenante qu'elle intervient alors que les excès du musicien étaient loin derrière lui. Et au moment où il fourmillait de projets professionnels. Après avoir retrouvé Soundgarden en 2010, après une séparation de 13 ans, le groupe venait de reprendre la route et s’apprêtait à entrer en studio pour enregistrer un nouvel album, cinq ans après King Animal, en 2010.

Connu du grand public grâce au tube "Black Hole Sun", qui figurait sur l’album Superunknown, en 1994, la formation originaire de Seattle a vendu plus de 22 millions d’albums dans le monde. Revendiquant l’influence de formations seventies comme Led Zeppelin, Black Sabbath ou les Stooges, le groupe, complété par le guitariste Kim Thayil, le bassiste Ben Sheperd et le bateur Matt Cameron, se distinguait par les textes sombres et le timbre rugissant de son leader, qui le fera figurer au top 10 des meilleurs chanteurs de tous les temps établi par le magazine Rolling Stone.

De 2001 à 2007, Chris Cornell avait également fait partie d'Audioslave, avec les anciens musiciens de Rage Against  The Machine. Le 6 mai 2005, ils s’étaient produits devant 70.000 personnes à Cuba, devenant le premier groupe de rock américain à se produire sur l’île depuis 1981. En janvier dernier, ils avaient d'ailleurs rejoué ensemble pour la première fois depuis 10 ans, le guitariste Tom Morello révélant que le chanteur lui avait proposé de prolonger l'aventure dans les prochains mois.

En solo, Chris Cornell était l’auteur de quatre albums dont Carry On, en 2007, sur lequel figurait "You Know My Name", la chanson du générique de Casino Royale, premier volet de la saga James Bond avec Daniel Craig. Gros succès dans les charts, elle exposera le chanteur à une nouvelle génération et lui vaudra une nomination aux Grammy Awards, en 2008.

Depuis sa mort, les témoignages de célébrités américaines se multiplient, entre tristesse et incompréhension. Les acteurs Brad Pitt, James Franco et Josh Brolin, le chanteur Pharrell Williams ou encore Lisa Marie, la fille d’Elvis Presley, ont assisté à ses obsèques à Los Angeles, le 26 mai dernier. Marié à deux reprises, Chris Cornell était père de trois enfants.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter