George Michael, militant et icône de la cause homosexuelle

George Michael, militant et icône de la cause homosexuelle

MUSIQUE
DISPARITION - En révélant au monde entier son homosexualité après une retentissante arrestation, le chanteur George Michael, décédé ce dimanche, a profondément marqué la société. Engagé pour la recherche contre le sida, il avait multiplié ses dernières années les messages à la communauté gay.

Au printemps 1998, le monde entier découvre l'homosexualité de George Michael. Le chanteur, décédé ce dimanche à l'âge de 53 ans, avait alors 34 ans. Une décision difficile, qui faisait suite à son arrestation pour attentat à la pudeur dans des toilettes publiques à Los Angeles et à des rumeurs de plus en plus fortes. 


 Quelques jours après son interpellation, il annonçait donc son homosexualité sur CNN pour la toute première fois : "Je n'en ai pas honte, avait-il déclaré. Je peux essayer de comprendre pourquoi j'ai fait ça, mais au final, je pense que ce qui m'a en partie poussé est le fait qu'il y avait un risque que ça (ndlr : son homosexualité) finisse par être découvert." Dans son documentaire "George Michael : Mon Histoire", le chanteur évoquee également le dilemme auquel il a longtemps dû faire face : être à la fois une superstar et un homme ouvertement gay.  Quoi qu'il en soit, son coming-out aura un retentissement immense sur la communauté gay, qui en fera son icône. 

Le chanteur s'engage pour la recherche contre le Sida

Si l'interprète de "Careless Whisper" avait ensuite expliqué à la BBC que ce coming-out n'avait pas facilité sa vie comme il l'escomptait, cela ne l'a pas empêché ensuite de s'afficher sans tabou : sur Twitter, sa photo de profil est ainsi surmontée du drapeau arc-en-ciel, couleurs de la communauté LGBT. Son message ? "Vivez sans préjugés".


De leur côté, les médias gays anglo-saxons Out in the city et Attitude l'ont affiché en Une de leur magazine tandis que sa chanson "Freedom" est aussi devenue l'hymne de la communauté LGBT. Elle loue notamment le courage de l'homme qui a su s'afficher l'année où, selon un sondage mené par un institut britannique, plus la moitié des Britanniques estimaient que la quasi-majorité des relations homosexuelles étaient immorales. 

George Michael était aussi connu pour son engagement contre le sida, maladie qui a profondément marqué la société dans les années 80 et frappé plusieurs de ses proches. Durant sa carrière, le chanteur n'avait par exemple  hésité à se produire sur scène pour récolter des fonds en faveur de la recherche. En 1985, il participe ainsi au concert Live-Aid pour l'Afrique en 1985, chante en hommage à Freddie Mercury au stade de Wembley en 1992 et donne un concert excpetionnel à l'Opéra Garnier de Paris en 2012 à l'occasion d'une soirée de bienfaisance organisée au profit de Sidaction. 

La musique pour sensibiliser à la cause homosexuelle

Se définissant sans cesse comme étant "gay", George Michael mettait souvent en garde la communauté homosexuelle contre les risques encourus. "Les jeunes d’aujourd’hui sont moins concernés, ils pensent que cela ne leur arrivera ­jamais ou alors qu’ils seront sous médicaments toute leur vie, avait-il déclaré à Paris Match en en 2011. C’est pitoyable. Ma génération ne s’était pas posé de questions, nous avons mis des capotes tout de suite. Les ­homosexuels se protègent moins, ils sont donc ­davantage exposés à toutes sortes de ­maladies et Internet offre un choix incroyable de partenaires sexuels, croyez-moi !" 


Ses dernières chansons véhiculaient d'ailleurs toutes un message : "Mon album dance évoquera tous ces aspects, avait-il soutenu à l'hebdomadaire. Je veux que les vieux, les jeunes, les adolescents s’y reconnaissent."

En vidéo

VIDÉO - La carrière de George Michael en 7 looks

En vidéo

Décès de George Michael : une carrière faite de hauts et de bas

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Mort de George Michael

Lire et commenter