Mort de Loalwa Braz : il était une fois "La Lambada", le tube qui a fait danser la planète

MUSIQUE
DirectLCI
TRISTESSE – La chanteuse brésilienne Loalwa Braz Vieira a été retrouvée morte, ce jeudi 19 janvier. A l’été 1989, sa voix chaleureuse illuminait "La Lambada", tube planétaire du groupe Kaoma dont LCI.fr vous raconte l’histoire…

Qui n’a pas remué (même un peu) les hanches au son de "La Lambada", morceau festif interprété par le groupe Kaoma ? Nous sommes à l’été 1989 et rien ou presque ne va résister aux rythmes chaleureux de cette bande de musiciens d’horizons divers, ayant joué auparavant au sein de Toure Kunda. Des Antillais, un Sénégalais, un Toulousain… et une chanteuse brésilienne, Loalwa Braz Vieira, décédée ce jeudi 19 janvier à l’âge de 63 dans l’incendie d’une voiture à Saquarema, dans l’Etat de Rio de Janeiro.

Le succès de "La Lambada", c’est aussi celui de son clip. Au bord d’une plage, le groupe et sa chanteuse interprètent la chanson pendant que deux bambins, Chico et Roberta, se livrent à une danse endiablée, qui inspirera bien des couples à l’époque. On notera également la présence de plusieurs bouteilles d’une célèbre marque de boisson gazeuse, partenaire à l’époque de ce superbe coup marketing...

Un air qui a fait plusieurs fois le tour du monde

Derrière cette chanson qui s’écoulera à plus de 15 millions d’exemplaires dans le monde, dont 1.7 rien qu’en France, se cache également une drôle d’affaire de droits d’auteur. Ecrite par les producteurs français Olivier Lorsac et Jean Karakos, elle s’inspire librement d’un titre bolivien, Llorando se fue, composé en 1981 par le groupe Los Kjarkas. Devant le succès de La Lambada, ce dernier lancera une bataille judicaire qui lui permettra de récupérer la bagatelle de 6 millions d’euros. 


Depuis, l’air de "La Lambada", ou plutôt de "Llorando se fue", a fait des petits. On peut notamment entendre son accordéon sur "On the floor", le tube de Jennifer Lopez, en duo avec le rappeur Pitbull, extrait de l’album Love ?, sorti en 2011. Et la chanteuse américaine n’a, elle, pas oublié de citer ses sources… 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter