Mort de Wayne Static : sa femme, la porno star Tera Wray, s'exprime enfin

MUSIQUE

DISPARITION -Le chanteur américain Wayne Static, leader du groupe Static-X, est décédé le week-end dernier "dans son sommeil", à l'âge de 48 ans. Sa veuve, la porno star Tera Wray, témoigne de sa douleur dans un communiqué.

Entre ces deux-là, c'était l'amour fou... et rock n'roll. En 2008, le chanteur américain Wayne Static, leader de la formation néo-metal Static-X, épousait la porno star Tera Wray, de 16 ans sa cadette. La jeune femme allait apparaître dans le clip de "Stingwray", extrait de Cult of Static, le dernier album du groupe de son mari. Et l'accompagner en tournée, avant la séparation des musiciens, un an plus tard.

Depuis, Wayne et Tera filaient le parfait amour, allant même jusqu'à entamer ensemble une cure de désintoxication. Si à l'annonce de la mort du musicien , ce week-end, des rumeurs d'overdose ont circulé, son management a fait savoir que la drogue n'était pas en cause dans sa disparition. Ce que la jeune femme vient de confirmer, dans un communiqué sobre et émouvant.

>>> A voir aussi : six clips d'enfer de Static-X

"Wayne est parti dans son sommeil et ne s'est probablement pas rendu compte de ce qu'il lui arrivait », écrit Tera Wray. "Il faudra encore du temps avant que nous puissions comprendre ce qui s'est réellement passé, mais je tiendrais tout le monde au courant". Tera Wray qui était "la femme, la plus grande fan et admiratrice" du chanteur et guitariste, promet de "le garder en vie en terminant le travail qu'il avait commencé".

Wayne Static, 48 ans, devait publier l'an prochain le deuxième album de son projet solo, Pighammer. "Il ne mourra jamais", assure sa veuve. "Je veux partager tout ce qu'il est possible de donner, à ses fans et à ses amis. Je vais tout faire pour rester forte et le rendre fier". En début de semaine, le bassiste Tony Campos et le guitariste Koichi Fukuda avaient tour à tour exprimé leur peine, regrettant de ne pas s'être réconciliés avec leur partenaire, depuis la séparation de Static-X en 2009.

Lire et commenter