Orelsan, Soprano, Lomepal : le rap français superstar des Victoires de la musique 2018

DirectLCI
ZOOM - Le rap made in France occupe régulièrement les premières places des ventes. Et cette année, de Orelsan à Lomepal en passant par MC Solaar et Soprano, ses principaux représentants trustent les nominations aux Victoires de la musique, qui seront remises vendredi soir sur France 2. Explications.

Avec pas moins de 10 nominations, le rap français est d’ores et déjà le grand gagnant des 33e Victoires de la musique, qui seront décernées ce soir en direct sur France 2 depuis la Seine musicale, à Boulogne-Billancourt. Une consécration logique, au fond, pour un genre musical qui squatte régulièrement les premières places des charts. Et n'a pas peur de casser les codes, bien au contraire. Le meilleur exemple, c’est évidemment Orelsan.


Six ans après avoir été élu artiste révélation, le rappeur caenais, Aurélien Contentin de son vrai nom, surfe sur le triomphe de "La Fête est finie", triple album de platine depuis sa sortie en octobre dernier. A la fois populaire et politique, intimiste et corrosif,  il concourt cette année dans 3 catégories dont celle de l’artiste masculin de l’année. Ses deux rivaux ? Le baroudeur Bernard Lavilliers… et Soprano, le rappeur marseillais dont "L’Everest" est l’album le plus vendu en France de 2017, avec plus de 400.000 exemplaires. C'est, par ailleurs, la première fois que deux rappeurs s'affrontent dans cette catégorie.

Soprano qui vient de signer le single de la nouvelle tournée des Enfoirés, et s’installera bientôt dans l’un des fauteuils rouge de "The Voice Kids", est également nommé dans la catégorie chanson originale de l’année avec "Roule". Face à lui, Louane et son "Si t’étais là", les rockeurs de Kyo avec "Ton mec" mais aussi Bigflo et Oli avec "Dommage", jeune duo de rappeurs toulousains qui n’étaient même pas nés lorsque MC Solaar posait sa première rime.


De retour après 10 ans d’absence, l’interprète de "Caroline" concourt lui dans la catégorie album de chansons de l’année avec "Géopoétique". Le fait qu’il soit opposé au duo féminin Brigitte (Nues) et à l’auteur-compositeur Albin de la Simone prouve, si besoin était, que le hip-hop est un genre sans frontière, souvent bien plus créatif que le rock ou la variété. Les Victoires 2018 pourraient d’ailleurs consacrer le Parisien Lomepal, autant chanteur que rappeur, nommé dans la catégorie album de musiques urbaines avec l’épatant "Flip".

Et puis quelque chose nous dit que les téléspectateurs de France 2 pourraient avoir un gros coup de cœur pour l’étonnant Eddy de Pretto, nommé dans la catégorie révélation scène. Après un passage remarqué en décembre dernier dans Taratata, le natif de Créteil s’apprête à publier en mars  prochain son premier album. Un jeune artiste qui se revendique aussi bien de Booba que de Barbara, de Brel que de Christine and the Queens. Bref, hors norme.


Et ça ne fait sans doute que commencer. Comme aux Etats-Unis, le rap est désormais le genre le plus populaire auprès de la jeune génération, et pas seulement. Sur les 10 premières places du top album, début février, on trouvait pas moins de 6 rappeurs made in France. Le n°1, Sofiane avec "Affranchis", devrait être détrôné dans les jours qui viennent par son collège Vald, dont le deuxième opus, XEU, affole les compteurs depuis vendredi dernier.

Plus d'articles

Sur le même sujet