Patrick Bruel : "Le public n'a jamais été déçu par mes concerts"

Patrick Bruel : "Le public n'a jamais été déçu par mes concerts"

INTERVIEW - Patrick Bruel va faire son show sur TF1. Ce vendredi 5 septembre à 20h55, TF1 retransmettra en direct du stade Pierre Mauroy, à Lille, le spectacle du chanteur donné à l'occasion des 25 ans de l'album "Alors regarde". Pour Metronews, l'artiste évoque ce spectacle, qui promet bien des surprises.

Jouer dans un stade, c'est une première pour vous...
Oui, très peu de gens ont eu la chance d'y jouer. Les deux dates à Lille sont complètes, ce qui est extraordinaire. Ça me plaisait de jouer dans un lieu où jamais aucun Français n'était allé. Je suis le premier à le faire. A part Rihanna, personne n'a chanté là-bas. Et puis, le Nord m'a toujours fêté, tout comme la Belgique.

Comment appréhendez-vous le fait de jouer sur cette grande scène ?
Cette tournée n'est de toute façon pas très intimiste. On a fait des salles qui allaient de 6 000 à 60 000 personnes, en comptant les festivals. Le spectacle a été pensé pour un grand espace, mais il y a aussi des moments très intimes. Certaines personnes n'arrivent pas à créer une intimité à La Cigale et d'autres y arrivent au Stade de France. Moi, je m'adapte à tout. Il y a beaucoup de plaisir à entendre 40 000 personnes chanter votre chanson.

Qu'avez-vous concrètement concocté pour les fans et les téléspectateurs ?
Ce spectacle sera un peu différent du reste de la tournée. On l'a adapté à la scène du stade Pierre Mauroy et au fait que ça soit retransmis en direct sur TF1. Il y aura des invités comme Jean-Louis Aubert avec lequel je vais chanter ''Temps à nouveau''. Il y aura aussi Florent Pagny pour le titre ''Pour la vie'', Véronique Sanson, avec laquelle je pense interpréter, à deux pianos, ''Ma révérence'', et Michael Youn, qui va présenter le spectacle et me prépare une surprise. Indila montera aussi sur scène pour chanter ''Lequel de nous''. Par les temps qui courent, je trouve ça pas mal que, symboliquement, on arrive main dans la main. C'est important d'enfoncer le clou sur un message de paix. On passera également un magnéto avec les plus grandes poignées de mains de l'histoire. Ça commence par un fou rire entre Clinton et Eltsine, pour finir avec Arafat et Rabin.

"J'ai le trac d'être en direct sur TF1"

Cette séquence a-t-elle été motivée par les récentes attaques dont vous avez fait l'objet ?
Non. Au départ, c'était le premier sujet de clip pour le titre ''Lequel de nous''. Pour des raisons encore obscures, ça ne s'est pas fait et ça a donné lieu à une vidéo qui ne correspond pas à la chanson. Je rattrape donc un peu le temps perdu. J'ai toujours été un homme de paix. Pour moi, rien ne change. Mais bon... la paix se fait à deux. On ne peut la faire qu'avec des gens qui veulent la faire.

Vous avez également invité Louane, l'ex-candidate de The Voice...
Elle m'a beaucoup touché lorsque je l'ai vu la première fois dans The Voice en train de chanter ''Un homme heureux''. Il s'avère qu'elle est Lilloise, et c'est chouette de faire un clin d'œil à la région avec elle. On va interpréter ''Les gens du Nord''.

Vous fêtez les 25 ans de l'album ''Alors regarde''. Quel est, d'après vous, le secret de votre longévité ?
Le public me suit parce qu'il n'a jamais été déçu par mes concerts. Je n'ai pas non plus été déçu par ce qu'il se passait entre nous. Leur confiance me donne de l'audace et mon audace les emmène plus loin. Le public est mon meilleur ambassadeur. Il a été là, envers et contre tout. Tous ceux qui sortent de la salle disent qu'il faut le voir pour le croire. Ce qu'on fait sur scène n'est pas mal, mais ce que les gens font dans la salle, ça dépasse l'entendement ! Je ne l'ai jamais vu nulle part !

Avez-vous toujours le trac après toutes ces années ?
J'ai toujours eu une appréhension avant de monter sur scène, mais là, j'ai le trac d'être en direct sur TF1. C'est une grosse pression. J'ai hâte d'être samedi, car ça va être une éclate. On va pouvoir jouer les morceaux qu'on veut et jouer la nuit entière. Ça sera dingue !

Vous allez enchaîner avec une tournée à l'étranger. Dans quel pays rêvez-vous de jouer ?
Je rêve de chanter en Algérie. J'y suis né et je n'y suis jamais retourné. Ça me ferait plaisir d'aller jouer un jour à Tlemcen (ndlr ville de sa naissance).

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - Allemagne : les restrictions drastiques imposées aux non-vaccinés divisent

EN DIRECT - Dose de rappel : plus de 8 millions de Français vaccinés

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Pourquoi Emmanuel Macron se rend-il aux Émirats, au Qatar et en Arabie saoudite ?

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.