Patrick Sébastien traite une journaliste de "La Montagne" d'"enfoirée"

MUSIQUE
DirectLCI
DERAPAGE – Sacré Patrick Sébastien. De passage en Auvergne pour un concert, le roi de la chanson paillarde s'est lâché contre une journaliste de "La Montagne", venue à sa rencontre. Laquelle a tout raconté dans les colonnes du quotidien régional.

Mais qu'a fait Léa Trottier pour s'attirer les foudres de Patrick Sébastien ? Venue interviewer le chanteur des "Sardines", à l'occasion de son concert mardi à Issoire, en Auvergne, notre confrère de La Montagne n'a pas été déçue du déplacement. Et le raconte dans un article au vitriol publié mercredi . A l'issue des balances, après une heure d'attente, l'animateur du "Plus Grand Cabaret du Monde" sur France 2 s'approche de la jeune femme et de son collègue... et lui explique pourquoi il refuse l'interview.

"C'est pas contre toi, mais c'est non, parce que les journalistes sont tous des pourris", se défend l'intéressé. "Lorsque l'on dit quelque chose, les propos sont transformés et balancés aux quatre coins du web", poursuit Patrick Sébastien. "Tu vois, il y a quelques temps j'ai appris ma mort", ajoute-t-il en riant. Alors qu'elle croyait l'entretien terminé, et qu'elle s'apprête à quitter les lieux, la journaliste est interpellée par le chanteur. "Tu t'appelles comment ? T'as quel âge ? Allez viens, c'est bien parce que t'as 21 ans".

"Tu n'as aucun avenir dans le journalisme"

Dans sa loge, Patrick Sébastien répond à quelques questions sur le rugby, posée par le collègue de Léa Trottier venu avec elle. Mais bloque dès que la jeune femme l'interroge sur la politique. Et notamment sur son amitié avec François Hollande. "Tu es une enfoirée", s'emporte la vedette. "A ton âge, mais c'est impressionnant d'être ainsi", "je t'invite dans ma loge et tu te montres malpolie", "tu n'as aucun avenir dans le journalisme, ou plutôt si, un bel avenir dans le journalisme des enfoirés", "allez, sortez".

Léa Trottier raconte dans son article qu'elle avait préparé une question, toute simple : "quel serait votre gouvernement idéal". Elle n'a jamais pu la poser. "Enfant, il m'arrivait de l'apercevoir à la télévision le 31 décembre ; aujourd'hui, je tombe sur lui à l'occasion, lors de mes samedis soirs inoccupés. Quoiqu'il en soit, je ne pensais pas recueillir pour seuls propos, des insultes" écrit-elle. "Je ne connaissais pas Patrick Sébastien. Maintenant je le connais un petit peu mieux".

Lire et commenter