Philharmonie de Paris : qui est Lang Lang, le pianiste classique devenu rock star ?

MUSIQUE
DirectLCI
PORTRAIT - Le jeune virtuose animera une performance avec 101 pianistes à la Philharmonie de Paris, samedi 17 janvier, lors du week-end portes ouvertes qui permettra de découvrir gratuitement le nouveau centre culturel parisien.

Look branché dans un costume de satin brillant, lunettes de soleil et touffe de cheveux noirs dressés, Lang Lang a tout d'un acteur de films d'arts martiaux. Il ne boude pas les privilèges du succès que lui permettent ses cachets : jet privé au besoin, voiture noire avec chauffeur pour parcourir d'infimes trajets du restaurant à son hôtel, ou de son hôtel à la salle de concerts, accompagné de sa mère et de l'un de ses agents.

A la salle de concerts, car Lang Lang est pianiste, l'un des plus brillants, en tout cas l'un des plus connus, puisque son talent et sa notoriété dépassent largement l'univers feutré de la musique classique.
Le jeune Chinois de 32 ans a joué lors de l'inauguration des Jeux olympiques de Pékin, pour la remise du prix Nobel de la Paix à Barack Obama en 2009, il a figuré dans des publicités pour des marques de luxe et pour une compagnie aérienne en compagnie de Herbie Hancock. En janvier 2014, il fait un bœuf remarqué avec le groupe Metallica aux Grammy Awards.
ET AUSSI >> Un concert gratuit avec 101 pianistes à la Philharmonie de Paris

Un parcours hors-normes qui commence à Shenyang, sa ville natale. Dans son autobiographie, Le piano absolu, il raconte comment il a quitté la ville avec son père pour étudier à Pékin. Poussé dès son plus jeune âge à être toujours le meilleur par ce père intransigeant, Lang Lang intègre à 9 ans le Conservatoire de Pékin et doit survivre dans un univers de compétition où les concours succèdent aux concours.

Parti à 15 ans aux États-Unis, où il vit désormais, le jeune pianiste peut plus tranquillement approfondir son art, avant de jouer avec succès dans la salle mythique de Carnegie Hall, à New York, à l'âge de 19 ans. Lang Lang n'aurait pu être qu'un brillant virtuose parmi tant d'autres s'il n'avait eu cette personnalité généreuse, curieuse, et s'il n'avait pas aimé aller à la rencontre des autres.

Ambassadeur de bonne volonté de l'Unicef depuis 2004, il a créé une fondation au profit de l'éducation musicale dans le monde, avec des bourses pour aider les enfants prodiges. Lang Lang est donc l'invité idéal pour promouvoir l'ouverture d'esprit de la Philharmonie de Paris : son concert samedi 17 janvier, à 16 heures, devrait faire du - joli - bruit.

Lire et commenter