Plaza Francia : Catherine Ringer, nouvelle voix du tango

Plaza Francia : Catherine Ringer, nouvelle voix du tango

DirectLCI
RENCONTRE – Catherine Ringer et deux des membres du Gotan Project, Eduardo Makaroff et Christoph Müller se lancent dans une nouvelle aventure musicale : Plaza Francia. Metronews les a rencontrés mardi soir lors du coup d'envoi à Orléans de leur grande tournée.

"Que tal ?" Après une longue introduction musicale, Catherine Ringer arrive sur la scène de l'Astrolabe. "Ma mission : propager le tango dans le monde", crie-t-elle sous les vivats de la foule. Pour l'y aider, Eduardo Makaroff et Christoph Müller, deux des membres fondateurs du groupe Gotan Project, un joueur de bandonéon et un contrebassiste. Tous les trois forment le groupe Plaza Francia et présentent A New Tango Song Book, un album de douze chansons en espagnol. Du haut de ses trente ans de carrière et quelques, notamment au sein des Rita Mitsouko, Catherine, gestuelle féline, déploie son art de manier sublime, tragique et fun. Elle part en diva, laissant ses collègues seuls, le temps pour eux de jouer des morceaux instrumentaux. Et revient dans une robe scintillante qui fait tomber en pâmoison un groupe de copines dans le public.

Un répertoire en espagnol pour Catherine
Ringer
"Je suis 'tangoïste'", dit malicieusement après sa prestation " Catherina" qui porte beau ses 56 ans. L'artiste est ravie de cette date orléanaise démarrant leur tournée. Plaisir partagé par ses deux compères, habitués à mixer le tango et d'autres genres musicaux. Ce nouveau projet a mis deux ans pour se concrétiser. " On se balade entre électro, tango, pop, soul, rythm'n'blues. Pour être honnête, on n'avait pas Catherine Ringer au début", déplore le duo échappé du Gotan. "On s'est donné un cadre de travail. Au départ, on a fait des morceaux pour qu'ils soient interprétés par différentes chanteuses, évoluant dans un autre univers que le tango". Mais Catherine Ringer s'est finalement imposée sur tout l'album "après avoir été invitée à faire un essai". Et roule, ma poule. L'espagnol, dans tout ça ? Pendant 1h30, Catherine Ringer déroule un répertoire dans la langue de Cervantès avec une prononciation impeccable.

Pour que vive le tango
"C'était une des conditions pour participer au projet", dit Eduardo dans un sourire. "Je l'ai toujours eu dans l'oreille, notamment grâce à des amis argentins artistes. L'obligation a été un plaisir !", explique l'heureuse interprète. Électro-tango, pop-tango... Gotan Project et maintenant Plaza Francia revivifient-ils un genre exsangue ? "Pour moi, le tango n'est pas mort ! Des projets comme celui-ci lui permettent simplement de continuer à vivre", s'insurge Catherine Ringer. "Quand on allume la radio, 90% de la musique est anglo-saxonne. C'est génial, mais la diversité est importante", souligne Eduardo."Le tango a fait le tour du monde. On veut doter cette musique riche d'un répertoire actuel et original", conclut Christophe. Un trio de vrais complices, connectés du début à la fin du concert, où " Santa Maria (Del Buen Ayre) " se mêle à "Marcia Baïla" . La salle reprend en chœur, enchantée d'entendre ces deux classiques. Tango's not dead.
 

Plus d'articles