Pour Madonna, le piratage de son nouvel album est "une forme de terrorisme"

MUSIQUE
PAS CONTENTE – Le prochain disque de Madonna ne sortira qu'en 2015. Mais de petits malins se sont déjà procurés plusieurs démos, qu'ils ont mis en ligne, provoquant la colère de la reine de la pop. Explications.

Elle est en colère, Madonna. Dans un message publié sur son compte Instagram, la chanteuse réagit violemment à la fuite de quatre titres de son nouvel album, qui circulerait depuis quelques heures sur le net. "C'est un viol artistique !", écrit-elle. "Il s'agit de démos dont la moitié ne figureront même pas sur mon album tandis que l'autre moitié a changé et évolué depuis. C'est une forme de terrorisme (…) Pourquoi les gens veulent-ils détruire le processus artistique ? Pourquoi voler ? Pourquoi ne pas me laisser l'opportunité de finir et de vous donner le meilleur ?".

"Cet iPod cassé est le symbole de mon cœur brisé !"

Au début du mois, un extrait d'un premier morceau, intitulé "Rebel Heart", avait circulé sur le net, provoquant déjà la colère de la star. Elle avait alors posté une photo d'un iPod brisé en mille morceaux avec la légende suivante : "Cet iPod cassé est le symbole de mon cœur brisé ! Que ma musique a été volée et fuitée ! J'ai été violée en tant qu'être humain et en tant qu'artiste."

Madonna, 56 ans, prépare depuis déjà plusieurs mois le successeur de MDMA, paru en 2012. Sur ce nouveau disque, elle aurait collaboré avec des musiciens aussi différents que le DJ suédois Avicii, la diva soul Alicia Keys, le producteur élecro Diplo ou encore le rockeur déjanté Ariel Pink. Parmi les titres annoncés figurent donc "Rebel Heart" mais aussi "Unapologetic Bich", "Joan of Arc", "Messiah" ou encore "Wash All Over Me".

>> ET AUSSI : écoutez un extrait de "Rebel Heart", son nouveau single

Lire et commenter