Prix Nobel de Littérature : le mystère plane autour de la remise du prix à Bob Dylan

MUSIQUE

HUMEUR - Le suspense entourant la venue de Bob Dylan à Stockhlom pour recevoir son Prix Nobel est levé : l'artiste viendra bien recevoir son prix mais ... dans le plus grand secret.

Distingué un peu malgré lui de ce Prix Nobel de Littérature, Bob Dylan doit recevoir son prix, ce week-end à Stockholm des mains des académiciens suédois. Le chanteur rejoint ainsi le Panthéon des hommes et des femmes distingués par ce prix depuis 1901. Sauf que l'homme n'aime pas la lumière et tout cela se fera dans le plus grand secret. On ne connait ni la date, ni l'heure de cette cérémonie : on sait juste qu'elle devrait se dérouler ce week-end. 

Le mystère demeure  également autour du discours de réception et de remerciements. Parlera-t-il ? Chantera-t-il ? Nul ne le sait mais tout lauréat doit rendre sa "leçon Nobel" dans les six mois suivant la cérémonie de remise du prix le 10 décembre, soit avant le 10 juin, donc Bob Dylan est "dans les clous". 

En vidéo

Bob Dylan snobe le Nobel (mais touchera son prix quand même) et envoie Patti Smith

Cela se fera en petit comité et dans l'intimité, sans média- La secrétaire perpétuelle de l'Académie, Sara Danius

Si la date de ce week-end a été actée, c'est probablement parce que le chanteur donne deux concerts dans la capitale suédoise, samedi et dimanche : coup d'envoi d'une tournée européenne à l'occasion de la sortie de son nouvel opus, un triple album de reprises de Frank Sinatra. "L'Académie suédoise et Bob Dylan sont convenus de se rencontrer ce week-end. Cela se fera en petit comité et dans l'intimité, et aucun média ne sera présent; seuls Bob Dylan et des académiciens seront présents, conformément aux souhaits de Dylan", a expliqué la secrétaire perpétuelle de l'Académie suédoise, Sara Danius, sans préciser si cela aurait lieu samedi ou dimanche .

Sans leçon, pas de cachet !

Et de préciser qu' "aucun discours Nobel ne sera prononcé. L'Académie a de bonnes raisons de penser qu'une version enregistrée (du discours) sera envoyée à une date ultérieure", a-t-elle ajouté. Car sans leçon, pas de cachet: le chèque de huit millions de couronnes (838.000 euros) accompagnant les lauriers Nobel n'est signé et remis que si la leçon a été donnée. 

Le soir du banquet donné le 10 décembre dernier, il avait brillé par son absence si bien qu'il s'était attiré les foudres d'un académicien, Per Wästberg, qui s'était emporté contre son "arrogance". C'est l'ambassadrice américaine en Suède qui avait dû lire son discours de remerciements, dans lequel il confiait son étonnement de voir son nom aux côtés de ceux d'auteurs comme Rudyard Kipling (1907) ou Ernest Hemingway (1954). 

Lire et commenter