Quincy Jones accuse Michael Jackson de plagiat

Quincy Jones accuse Michael Jackson de plagiat

VÉRITÉ - Dans une longue interview au site Venture, le célèbre producteur américain Quincy Jones est notamment revenu sur sa collaboration avec Michael Jackson. Sans détour, il lâche que l’ancien roi de la pop a bien plagié quelques uns de ses titres les plus connus, dont "Billie Jean".

Disparu depuis plus de 8 ans et sa mort, Michael Jackson continue de faire parler de lui. Mais plutôt pour son côté parfois obscur. Dernier en date à s’exprimer, Quincy Jones. Le célèbre producteur américain s’est confié au site Venture sur son travail avec l’ancien roi de la pop. "J'ai pas envie de le dire publiquement (sic), mais Michael a volé beaucoup de trucs. Il a volé beaucoup de chansons", lâche-t-il d’entrée.

Pourtant, Quincy Jones a largement profité des succès de l’interprète de Bad pour lequel il a produit de très nombreux tubes et remporté de multiples récompenses. Et de revenir sur le titre Billie Jean, pour lequel il était aux manettes. "State of Independence (titre de Donna Summer, ndlr) et Billie Jean : les notent ne mentent pas", souligne le producteur auprès du site. Le titre disco de Donna Summer était sorti peu avant le tube mondial de MJ. "Il était machiavélique au possible", ajoute le musicien de 84 ans.

Au fil des questions, il décrit Michael Jackson comme un homme "avide", "radin", capable de ne pas créditer son claviériste Greg Phillinganes sur Don’t Stop Til You Get Enough pour ne pas avoir à lui donner sa part du gain.

Comparse durant de nombreuses années, Quincy Jones a longtemps considéré Michael Jackson comme son fils musical. Il raconte par ailleurs lui avoir expliqué que son recours incessant à la chirurgie plastique était une "connerie".  "Il a eu un problème avec son apparence parce que son père lui a dit qu'il était laid et a abusé de lui", explique-t-il. "Que voulez-vous de plus ?"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Lire et commenter