Secrets de tubes de l'été #4 : Savez-vous ce que cache "Asejere" de Las Ketchup ?

DirectLCI
ALORS ON DANSE - Carton de l'été 2002, le "Asejere" de Las Ketchup a séduit par son refrain entêtant et sa chorégraphie minimaliste. Mais derrière le tube commercial, se cachent quelques secrets bien gardés...

Elles s'appelent Lucía, Lola et Pilar. Elles bougent leurs mains en rythme et  font bouger la France pendant l'été 2002. Ces trois sœurs espagnoles, réunies sous le pseudonyme de Las Ketchup, prennent d'assaut les charts du monde entier avec Aserejé (The Ketchup Song), une chanson à la mélodie au moins aussi célèbre que sa chorégraphie. 

"Aserejé, ja, dejé, dejebe/ tu dejebe[re] sebiounouba / majabi [tu]an de buguian de buididipí"... Vous aurez beau taper dans Google Translate, vous ne trouverez pas de traduction satisfaisante pour traduire ce refrain. 


En dehors du refrain, la chanson reste intelligible, racontant l'histoire d'un jeune homme nommé Diego, libre dans sa tête et dans son corps, qui entre dans une boîte de nuit et qui y entend sa chanson préférée. Cette chanson, c'est Rapper's Delight de Sugarhill Gang, l'un des premiers tubes rap de l'histoire de la musique... 

Vous voyez le refrain? Eh bien Las Ketchup l'ont repris dans une version "yaourt espagnol", soit une version phonétique approximative des premiers vers du morceau. 


Ainsi, ce qui donne dans la version originale ('I said a hip hop; The hippie, the hippie; To the hip, hip hop, and you don't stop, a rock it; To the bang bang boogie, say, up jump the boogie") se traduit par : "Aserejé, ja, dejé, dejebe/ tu dejebe[re] sebiounouba / majabi [tu]an de buguian de buididipí". Comme vous le pouvez le constater dans la vidéo ci-dessous...

Insolite mais vrai : cette chanson fut accusée de satanisme, tout simplement parce que "hereje", très proche de "Asereje" signifie en espagnol "hérétique".

Après le succès de Aserejé et du premier album du groupe, Rocío, la quatrième sœur, décide de rejoindre Las Ketchup. Une arrivée qui coïncidera avec la participation du groupe à l’Eurovision, en 2006. 

Il s'agit hélas d'un cuisant échec : Las Ketchup terminera à la 21e place avec la chanson Bloody Mary. Au final, le groupe préfère se dissoudre, demeurant à jamais celui d'un seul titre. En anglais, on appelle cela un "one trick pony". 


Mieux vaut un succès que rien du tout : le single Aserejé a très bien marché dans le monde, vendu à plus de 7 millions d’exemplaires. 


En France, The Ketchup Song, comme il a été rebaptisé, s'est classé numéro un des ventes de singles durant onze semaines, séduisant plus de 1,3 million de Français.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter