Six ans de prison pour l'agresseur d'un groupe de J-Pop féminin

Six ans de prison pour l'agresseur d'un groupe de J-Pop féminin

DirectLCI
CONDAMNATION - Un jeune Japonais a été condamné à six ans de prison mardi 10 février. En mai 2014, il avait blessé avec une scie et traumatisé deux membres d'AKB48, un très populaire groupe de filles.

Lors d'une rencontre organisée pour les fans d'AKB48, Satoru Umeta, un chômeur de 24 ans, avait attaqué en mai dernier deux chanteuses de 19 ans, Rina Kawaei et Anna Iriyama, avec une scie de 50 centimètres sur laquelle il avait fixé des lames de cutter. Les deux artistes, très choquées, s'en étaient sorties avec des fractures aux mains et des coupures sur les bras et la tête. L'incident avait eu lieu à Iwate, au nord-est du Japon.

Un groupe de nymphettes idolâtrées par de jeunes hommes

Le juge a estimé "cruel et très dangereux" ce geste qui "aurait pu être mortel". Les avocats de M. Umeta ont affirmé que leur client montrait des signes de schizophrénie et souffrait de frustration en raison de lacunes de communication. Le groupe AKB48 - une dénomination issue de l'abréviation du nom de leur quartier d'origine, Akihabara à Tokyo - est l'un des plus populaires du Japon. Il doit son succès à une promotion extrêmement bien orchestrée et à l'image de nymphettes exemplaires de ses membres qui sont idolâtrées par des millions de jeunes japonais.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter