Téléphone : Corinne n'a jamais dit non à une reformation

Téléphone : Corinne n'a jamais dit non à une reformation

DirectLCI
ROCK - L'ancienne bassiste de Téléphone s'est exprimée au sujet de la "reformation" du groupe début septembre et de la sortie d'une intégrale du groupe culte.

L'espace de trois concerts, Téléphone est remonté sur scène sous le nom des Insus?, dix neuf ans après leur dissolution. Mais Corinne Marienneau, ce n'était pas une reformation de Téléphone.

L'ancienne bassiste du groupe culte s'est exprimée dans les colonnes du Parisien sur le retour musical de trois autres membres: "Cela m'a violem­ment surprise. J'ai lu dans les médias que Tele­phone se refor­mait... Mais sans moi, ce n'est donc pas une refor­ma­tion de Télé­phone. J'y tiens, ce groupe, c'est ma vie. Cela va sembler préten­tieux, mais c'était un sacré groupe de rock" .

Boucler la boucle

L'ancienne bassiste balaie les rumeurs qui affirmaient qu'elle avait refusé de monter sur scène avec ses trois anciens compères. "Ce n'est pas moi qui ai refusé de jouer avec eux. Moi, je ne deman­dais que cela. Depuis vingt ans, je leur propose de faire une tour­née d'adieux, pour boucler la boucle. Je n'ai pas de réponse. Nous sommes partis sans dire au revoir à notre public."

Fin octobre, deux coffrets et seize inédits regroupés dans une intégrale parue dans les bacs des magasins. Une sortie qui a été chapeautée par le groupe mais qui tient particulièrement à Corinne, très investie dans le projet. L'ancienne bassiste a tout contrôlé, tout validé : "c'est ma manière de clore notre histoire. Je me suis battue pour que tout, y compris les titres en répé­ti­tion, soit remas­té­risé. J'ai fait cela par amour du groupe, par respect de notre passé."

Est-ce que Corinne a des regrets ? Elle assure que non : "Non (...) C'est une immense chance d'avoir vécu cette aventure. Je pense même que l'on s'est séparés au bon moment. Il ne faut pas réécrire l'histoire."

A LIRE AUSSI >> Aubert, Bertignac et Kolinka reforment Téléphone pour un concert... ou presque

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter