Thaïlande : il tue un chanteur de black metal... et poste la photo sur Facebook

Thaïlande : il tue un chanteur de black metal... et poste la photo sur Facebook

MUSIQUE
DirectLCI
ETRANGE - L'affaire fait la une des journaux thaïlandais depuis quelques jours. Samong Traisattha, alias Avaejee, 36 ans, chanteur du groupe de black metal local Surrender of Divinity, a été assassiné mercredi dernier par l'un de ses fans. Le suspect, qui s'est confessé sur sa page Facebook, lui reprochait de ne pas être "un vrai sataniste". La police est toujours à sa recherche.

L'écrivain John Burdett, spécialiste des thrillers bien glauques made in Bangkok, n'aurait pas fait mieux. Mercredi dernier, le chanteur Samong Traisattha, 36 ans, leader du groupe Surrender of Divinity, reçoit chez lui l'un de ses fans, Prakarn Harnphanbusakorn, venu imprimer des t-shirts et boire quelques bières. Une heure plus tard, la compagne du musicien, Jaruvan Surapol découvre le cadavre ensanglanté de son compagnon alors qu'elle va coucher son enfant, relate le Bangkok Post . Le fan, lui, a disparu dans la nature.

Les photos du crime postées sur la page Facebook du suspect

Deux jours plus tard, un utilisateur de Facebook, répondant au doux pseudo de Maleficent Meditation, revendique le meurtre... et poste une photo de la scène de crime , "likée" près de 500 fois en quelques heures. D'après les autorités, il s'agirait bel et bien de Prakarn Harnphanbusakorn. "Je tente de me donner la mort depuis mes 25 ans, explique-t-il. Et comme je disparaitrais tôt ou tard, j'ai décidé d'emmener avec moi ceux qui nuisent à l'image du satanisme. Mais je me retiens de tuer les femmes et les enfants". Sympa.

Prakarn Harnphanbusakorn explique comment il a "donné plus de 30 couteaux au chanteur et ignoré ses suppliques". Puis raconte qu'il a "plus de respect pour les bouddhistes, les chrétiens et les musulmans fervents que les gens qui se font passer pour des satanistes. Si je ne l'avais pas tué, quelqu'un l'aurait fait plus tard à ma place." La police est, pour l'heure, toujours à sa recherche.

Lire et commenter