Qui est Jain, la favorite des Victoires de la musique 2017 ?

MUSIQUE
DirectLCI
PORTRAIT - Ce vendredi, elle concourt pour la Victoire de la meilleure chanteuse. Depuis sa nomination dans la catégorie révélation l'an dernier, Jain est devenue en un an à peine un véritable phénomène. Mais qui se cache derrière ce nom de scène aux consonances anglophones ?

L'an dernier elle avait bluffé tout le monde avec sa prestation aux Victoires de la musique. Nommée dans la catégorie révélation de l’année, Jain avait été battue par Louane. Mais sa performance avait  fait l'effet d'une petite bombe, propulsant instantanément son titre "Come" en tête des ventes de singles le soir même. 

Ce vendredi soir, la chanteuse de 24 ans sera en lice pour la Victoire de la meilleure chanteuse face à Imany et Véronique Sanson. Egalement nommée dans les catégories Spectacle musical, tournée ou concert de l'année et Vidéo-clip de l'année pour "Makeba", la musicienne autodidacte et globe trotteuse risque bien de voler la vedette aux autres artistes. Présentation. 

Elle est toulousaine

Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, Jain n'est pas Américaine mais Française, et plus précisément toulousaine. Née le 7 février 1992 dans la ville rose, son vrai nom est Jeanne Galice. Elle a choisi de prendre un pseudo quand elle a mis ses chansons sur Myspace afin de se protéger un peu. Elle a choisi Jain en référence à une phrase jaïniste (religion proche de l'hindouisme) qui dit : "Ne sois pas désolé de perdre et ne sois pas fier si tu gagnes". 

En vidéo

La minute 7 à 8 : la chanteuse Jain bientôt sacrée aux Victoires la musique ?

Elle a vécu au Congo et à Abu Dhabi

A 9 ans, Jain part avec sa famille vivre à Dubaï où son père, employé d'une compagnie pétrolière, est muté. C'est là qu'elle commence les percussions arabes avant de se retrouver au Congo à l'âge de 12 ans où elle découvre la batterie synthétique, puis à Abu Dhabi où elle passe son bac. Sa musique métissée est d'ailleurs très influencée par tous ces voyages qui l'ont enrichie. 

En vidéo

Jain : "J'ai commencé à composer au Congo"

C'est la protégée de Yodélice

De retour à Paris à 18 ans pour faire une prépa d'art, elle se fait remarquer par Maxime Nucci, alias Yodélice, qui flashe sur les maquettes de chansons qu'elle a postées sur son Myspace, dont son single "Come". En 2013, le duo commence à travailler ensemble et Yodélice devient son producteur. "Il m’a aidée à me professionnaliser, à faire en sorte que le travail soit plus abouti. Moi, en guitare, je bidouille pas mal, mais, lui niveau technique…", confie-t-elle au site d'actualité Côté Toulouse.

Elle s'est trouvé un uniforme chic

Vous ne verrez jamais Jain sur scène en jean et baskets. La jeune femme ne quitte jamais sa robe noire à col claudine. Un uniforme de scène à la fois chic et hype que Jain n'a pas choisi par hasard. "Je cherchais une tenue qui ne me catégorise pas. C'est assez drôle l'effet que ça fait quand je monte sur scène avec mon petit col claudine très sage et que d'un coup, je commence à rapper ou à envoyer un beat un peu hip-hop", a-t-elle confié au Nouvel Observateur.

En vidéo

Jain aux Victoires de la musique en 2016

Elle tente de percer aux Etats-Unis

Après avoir vendu plus de 200.000 exemplaires de son album Zanaka en 2016, Jain part aujourd'hui à la conquête des Etats-Unis. La demoiselle s'est produite dans le "Late Show" de Stephen Colbert sur la chaîne américaine CBS. Accompagnée de huit choristes du Manhattan Girls Chorus elle a interprété une version réussie de son tube "Come". Elle marche ainsi sur les traces de Stromae et Christine and the Queens, conviés tous les deux dans plusieurs late-show américains. Pas mal, non ? 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter