Victoires de la musique : tout ce que vous n'avez pas vu à la télé

Victoires de la musique : tout ce que vous n'avez pas vu à la télé

DirectLCI
BACKSTAGE - Côté coulisses, les Victoires de la musique voient défiler de nombreux artistes et professionnels, entre concentration et décontraction.

La soirée des Victoires a commencé par un gros point d'interrogation. Venu rendre hommage à Alain Bashung, Raphael a fait parler de lui pour une toute autre raison : ses lèvres étrangement dessinées. Stupéfaction sur les réseaux sociaux, étonnement dans les coulisses. Opération chirurgicale ratée, maquillage bizarre, infection.. tous les théories les plus folles ont circulé. "J'espère que ce n'est pas grave", s'inquiète une journaliste. Jusqu'au moment où certains ont fait le rapprochement avec la pochette de son nouveau single, "Somnanbule", sur laquelle il arbore un rouge à lèvres très sombre au milieu d'enfants déguisés.

Souchon et Voulzy inséparables

Pas de quoi en affoler ceux qui ne prêtent même pas attention au déroulement de la cérémonie en coulisses. Les Victoires de la Musique, c'est toujours l'occasion de retrouvailles, de bavardages en tout genre, et des derniers réglages de chorégraphies. C'est le seul endroit où Axel Bauer peut se promener incognito dans les couloirs, Feloche se brosser les dents en toute tranquillité parmi les professionnels ou les inséparables Souchon et Voulzy papoter avec Julien Doré. "T'y vas toi aux Restos du coeur", demande l'interprète de "Foule sentimentale". Quelques longues minutes plus tard, l'ex-vainqueur de "Nouvelle Star" savoure sa victoire en coulisses : "Pour moi, c'est comme une douce caresse, a-t-il confié. Ce qui manque aujourd'hui, c'est d'assumer ses émotions, même quand on gagne un prix."

Comme sur les réseaux sociaux, le passage de Black M déclenche quelques sarcasmes. Fleur Pellerin, Ministre de la culture, profite du moment pour s'entretenir avec Pascal Nègre, président d'Universal Music, intégralement vêtu de motifs léopard, et des liens inattendus se nouent entre Jean-Louis Aubert et David Guetta. Un nom est absent de toutes les discussions, celui de Kendji, dont l'absence avait été montrée du doigt par beaucoup . Il faut dire que la victoire d'Indila, phénomène populaire par excellence, dans la catégorie de l'album révélation semble avoir éteint l'incendie. Le débat est définitivement clos.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter