Victoria Beckham balance sur les Spice Girls

Victoria Beckham balance sur les Spice Girls

REGLEMENT DE COMPTES – Invitée pour les 100 ans du magazine britannique Vogue, Victoria Beckham s'est exprimée sur son époque Spice Girls et n'a pas hésité à balancer sur ses anciennes camarades Emma Bunton, Melanie B., Melanie C et Geri Halliwell.

En voilà des révélations épicées. Lors d'un discours donné à l'occasion du 100e anniversaire du magazine Vogue, Victoria Beckham s'est livrée à des confidences sur les années Spice Girls et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle n'a pas été tendre avec ses anciennes camarades Emma Bunton, Melanie B., Melanie C et Geri Halliwell.

"Ils avaient l'habitude de couper mon micro et de laisser les autres chanter. Mais finalement c'est moi qui ai gagné, mon micro est allumé aujourd'hui", a raconté Victoria Beckham qui faisait donc semblant dans les années 1990 d'interpréter "Wannabe" pendant que les autres filles s'époumonaient sur scène.

"Leurs tenues étaient pourries"

Côté fringues, Victoria Beckham assure qu'à cette époque, elle avait beaucoup plus de goût que ses acolytes. "J'ai toujours été celle qui aimait la mode. Les filles avaient toujours leurs tenues gratuitement car elles étaient pourries et donc il me restait tout le budget pour ma petite robe signée Gucci", a expliqué celle qui a hérité de son surnom Posh, chic en VF, de ces années-là.

Enfin, le côté strict de la jeune fille n'était pas qu'un masque, selon elle. "Toutes les autres étaient drôles et spontanées. Quand elles sautaient sur la table, moi je vérifiais juste que la table ne s'effondrait pas. J'ai toujours été la plus sensible", a déclaré celle qui a su tirer son épingle du jeu en se reconvertissant dans la mode.

A LIRE AUSSI 

>>  Pour Victoria Beckham, les talons c'est terminé !

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte "vent" : 2 départements en vigilance

Le "champignon noir" : que sait-on de cette infection qui touche les yeux de patients guéris du Covid en Inde ?

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Elle a tué son mari qui la tyrannisait : Valérie Bacot témoigne dans "Sept à Huit" avant son procès

Vaccin : le casse-tête de l'exécutif pour écouler les doses d'AstraZeneca

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.