VIDEO - "Bang Bang", la preuve que Green Day n'a pas pris une ride

MUSIQUE

NOUVEAUTÉ – Attendu depuis bien longtemps par les fans du groupe, "Bang Bang", le single qui annonce le grand retour de Green Day sur le devant de la scène, est enfin disponible en écoute. Et la bonne nouvelle, c'est que le son de Billie Joe Armstrong, Tré Cool et Mike Dirnt n'a pas vieilli du tout.

Quatre ans. Quatre ans d'attente pour les fans de Green Day depuis la sortie des derniers albums du groupe. Il faut dire que le trio de punk rockeurs avait fait très fort en sortant coup sur coup trois albums, sobrement baptisés "¡Uno!", "¡Dos!" et "¡Tré!", soit 36 chansons en l'espace de trois mois. Depuis, le groupe n'a pas chômé, avec une grande tournée en Amérique du Nord et en Europe, suivie de la sortie de "¡Cuatro!", le making-of des trois albums. Le tout sans oublier la cure de désintoxication suivie par Billie Joe, leader et chanteur du groupe.

Mais après trois ans d'absence loin de la scène, les auditeurs attendaient avec impatience l'annonce d'un nouveau single, d'un nouvel album. D'autant que le groupe ne s'est pas gêné pour teaser la sortie dudit album sur les réseaux sociaux, partageant des photos depuis le studio d'enregistrement. Avant d'annoncer la date du 11 août pour la sortie de leur nouveau single, "Bang Bang".

Un single qui revient aux sources du groupe

Dès les premières mesures, impossible de ne pas reconnaître le son et l'énergie de Green Day. Avec pas loin de 30 ans d'existence, on pourrait croire que le groupe allait s'essouffler. Loin de là. Bien au contraire," Bang Bang" rappelle indéniablement l'album "American Idiot", qui avait marqué le renouveau du groupe après sa perte de popularité en 2000, lors de la sortie de "Warning", ou encore certains morceaux de "21st Century Breakdown".

Avec ce nouveau single, Green Day nous ramènerait presque plus de 10 ans en arrière. Mais son thème promet déjà de faire polémique, puisqu'il est écrit de la perspective d'un tueur de masse. Un sujet qui risque d'attiser les mauvais souvenirs de plus d'une personne, au vu des événements récents, un peu partout dans le monde. Le chanteur a d'ailleurs avoué à Rolling Stone que, après avoir écrit ce morceau, tout ce qu'il voulait était "sortir de (sa) propre tête", car cela le "faisait flipper".

Un nouvel album pour l'automne

Rock, énergique, festif et surtout toujours anglé vers la rébellion, ce single est aussi et surtout à l'image de "Revolution Radio", le nouvel album du groupe, prévu pour le 7 octobre prochain". Un disque qui, selon Billie Joe Armstrong, rassemblera des chansons qui évoquent "l'état chaotique" de l'Amérique de 2016, et les problèmes de société (manifestations, violences policières…). Ce qui, encore une fois, rappelle le très politique "American Idiot".

A LIRE AUSSI 
>> Le chanteur de Green Day placé en cure de désintox
>>  VIDEO - Thirty Seconds to Mars tease son nouvel album avec un mini-film

Lire et commenter