VIDÉO - Bodyguard, le musical : on s'est incrusté aux dernières répétitions

DirectLCI
DERRIÈRE LE RIDEAU - Dès ce vendredi 2 février, les personnages de Rachel Marron et Frank Farmer prennent possession du Palais des sports de Paris pour l'adaptation sur scène du film culte avec Whitney Houston et Kevin Costner. LCI s'est glissé en coulisses pour l'un des derniers filages du spectacle.

La salle est vide mais les derniers rangs sont animés. Peut-être un peu trop, au vu des nombreux "chuuut" que reçoivent les plus jeunes de la troupe. Nous sommes jeudi 1er février, il est un peu plus de 17h et le premier filage de la journée touche bientôt à sa fin. Le dernier pour Valérie Daure qui dès le lendemain enfilera pour le public le costume de Rachel Marron, la chanteuse multi-récompensée de Bodyguard. A la veille de la grande première au Palais des sports de Paris, le spectacle adapté du film culte avec Whitney Houston et Kevin Costner peaufine les réglages.

Sur scène, les titres de Whitney Houston s'enchaînent. Tout comme les changements de perruques et de costumes pour la Québécoise, dont le look sur le tableau "Queen of the night" ressemble plus à Beyoncé dans "Crazy in Love" qu'à la tenue argentée originale. Tout est chronométré. Un problème avec une chaussure et voilà Valérie Daure en retard sur le deuxième couplet de "I Will Always Love You". "Je suis désolée, c'est de ma faute", explique-t-elle dans un anglais parfait aux metteurs en scène originaux du spectacle, venus d'Angleterre pour superviser l'ensemble. Les lumières s'éteignent, Benoît Maréchal, qui incarne le Bodyguard Frank Farmer, reprend sa place et la machine repart au son du "If I...." 

Après cinq semaines de répétitions, à quel niveau se trouve la jauge de stress ?  "Je vous dirais qu'il est tout autour le stress, s'amuse Valérie Daure au micro de LCI. C'est tellement une grosse équipe, 26 comédiens, 8 enfants, 8 musiciens, c'est une immense machine qui fonctionne du mieux qu'elle peut pour livrer un spectacle extraordinaire." La réputation du public français, jugé très difficile et exigeant, elle ne préfère pas y penser. "Ce n'est pas de mon ressort", reconnaît-elle, insistant sur le fait qu'elle n'est pas un sosie de Whitney Houston. Les spectateurs retrouveront pourtant en elle un peu de leur idole, dans sa voix puissante et sa force d'interprétation. Et ils ne manqueront pas de danser avec elle sur "I Wanna Dance With Somebody" pour le dernier tableau du show. On a de notre côté pas pu y résister.  

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter