VIDÉO - Brit Awards 2017 : l’hommage à David Bowie, la revanche de Beyoncé

DirectLCI
CÉRÉMONIE – L’équivalent britannique des Victoires de la musique, qui se tenait mercredi soir à Londres, a récompensé à titre posthume la légende David Bowie pour son album "Blackstar", sorti deux jours après sa mort en janvier 2016. Beyoncé, absente, a quant à elle été sacrée "artiste internationale de l’année" devant Christine and the Queens. LCI vous fait un résumé de la soirée.

Son sacre était une évidence. Le meilleur hommage que pouvait lui rendre la musique britannique à laquelle il a tant apporté. David Bowie a reçu mercredi soir, à titre posthume, deux des Brit Awards, l'équivalent des Victoires de la musique, les plus prestigieux. Le chanteur, décédé l’an dernier à l’âge de 69 ans, a remporté le prix du "meilleur artiste masculin" et celui de "l’album britannique de l’année" pour "Blackstar", sorti deux jours après sa mort. C’est son fils, Duncan Jones, qui est venu recevoir ce dernier trophée. 

"J’ai perdu mon père l’an dernier mais je suis aussi devenu père. Après le choc, j’ai passé pas mal de temps à me demander ce que je voudrais que mon fils connaisse de son grand-père. Et je pense que c’est ce pensent les fans de mon père depuis plus de 50 ans : il a été toujours là pour soutenir les gens qui pensaient être un peu bizarres, étranges ou un peu différents. Il a toujours été là pour eux", a-t-il lancé sur la scène de l’O2 Arena à Londres, dédiant ce prix à "tous les excentriques et tous les gens qui créent les excentriques". Sur Twitter, il ajoutera un mot à son discours. Ou plutôt deux : "Fuck cancer".

Si David Bowie avait pu être ici ce soir, il ne serait probablement pas venuL'acteur Michael C. Hall, qui joue dans la comédie musicale écrite par Bowie "Lazarus"

Michael C. Hall, connu pour son rôle dans la série  Dexter, est, lu,i venu chercher le prix du meilleur artiste.  "Si David Bowie avait pu être ici ce soir, il ne serait probablement pas venu", s’est amusé l'acteur américain, qui joue dans la comédie musicale "Lazarus", composée par Bowie.


La cérémonie, 37e du nom, a également été marquée par un hommage aux grands disparus de 2016, dont Prince, Leonard Cohen, le groupe Viola Beach et George Michael. Son ancien camarade de Wham !, Andrew Ridgeley, a eu du mal à retenir ses larmes en évoquant l’interprète de "Careless Whisper ".

Katy Perry se paie (encore) Donald Trump et Theresa May

Les Brit Awards ont aussi été l’occasion pour Beyoncé d’oublier la déception des Grammy Awards -où elle avait dû se contenter de trophées accessoires- en remportant le prix d’"artiste féminine internationale de l'année" devant sa sœur Solange, Rihanna, Sia et la Frenchy Christine and the Queens. Queen Bey n’avait pas fait le déplacement, contrairement à Katy Perry. 


Comme aux Grammy il y a dix jours, cette dernière a profité de son passage sur scène pour tacler violemment Donald Trump et Theresa May en faisant danser… les squelettes du président américain et de la Première ministre britannique.

Prix d'honneur pour Adele

Adele ne pouvait pas repartir sans prix. L'interprète de "Hello" a reçu le Brit du "succès global". Et elle avait une bonne excuse pour ne pas venir le chercher. "Je suis actuellement à l'autre bout du monde ! Je suis en Australie, c'est pour ça que je ne suis pas là", a-t-elle expliqué sur Twitter, souhaitant à tout le monde "une super soirée". Classe.

Le palmarès complet

Meilleur artiste britannique : David Bowie

Meilleure artiste britannique : Emeli Sande

Meilleur groupe britannique : The 1975

Révélation : Rag 'N' Bone Man

Meilleur single britannique : Little Mix avec "Shout Out To My Ex"

Meilleur album britannique : David Bowie avec "Blackstar"

Meilleur artiste international : Drake

Meilleure artiste internationale : Beyonce

Meilleur groupe international : A Tribe Called Quest

Meilleur clip d'artiste britannique: One Direction avec "History" 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter