VIDEO - Chirac, Sarkozy, Hollande : avant Macron, ils ont tous reçu Bono à l'Elysée

Bono à l'Elysée : il est comme chez lui
MUSIQUE

Toute L'info sur

La présidence Macron

MILITANT - Bono, le chanteur du groupe irlandais U2, est reçu ce lundi par Emmanuel Macron à l’Elysée. Depuis le début de sa carrière, la superstar du rock a déjà rencontré plus d’un président français…

Lorsqu’il franchira ce lundi le perron de l’Elysée, Bono aura comme une petite sensation de déjà-vu. Le rockeur irlandais, qui vient défendre son association One, qui lutte contre la pauvreté en Afrique, est un habitué du palais présidentiel français. La première fois, c’était en 2002 à l’invitation de Jacques Chirac. "Je suis ici parce qu’il a une passion pour l’Afrique et je veux transformer sa passion en argent", avait alors déclaré l’interprète de "Sunday Bloody Sunday". 

A l'époque, le président français promettra "la mise en oeuvre d'un nouveau partenariat entre l'Afrique et les pays industrialisés" dans le cadre du G8. Les deux hommes se recroiseront l'année suivante, lorsque le chef de l’Etat remettra la Légion d’honneur à la superstar du rock…

Nicolas Sarkozy est le premier homme politique à m'avoir donné la permission de, je le cite, le 'torturer'- Bono

En 2007, Bono fait la rencontre de Nicolas Sarkozy en marge d’un sommet du G8 à Heilingendamm en Allemagne. Ils se recroisent ensuite à New York avant un visite plus officielle à l’Elysée en janvier 2008 ? "Il est le premier homme politique, certainement le premier chef d'Etat, à m'avoir donné la permission de, je le cite, le 'torturer'", au sujet de la dette du continent africain et de l’aide aux pays pour les pays en développement", racontera le chanteur.

Lire aussi

Troisième président à serrer la main du rockeur : François Hollande, en 2012. Une visite au cours de laquelle il est accompagné de Bill Gates, le patron de Microsoft. "Nous avons parlé de cette trinité maudite de trois extrêmes: l'extrême pauvreté, le climat extrême et les idéologies extrêmes. Ce mélange est assassin", dira Bono à l’issue de l’entrevue. Des rencontres prestigieuses qui génèrent de belles images... et des résultats ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter