VIDÉO – Dans leur nouveau clip, les Pussy Riot comparent Donald Trump à Vladimir Poutine

VIDÉO – Dans leur nouveau clip, les Pussy Riot comparent Donald Trump à Vladimir Poutine

MUSIQUE - Le groupe de punk-rock féministe russe Pussy Riot, constitué de farouches opposantes à Vladimir Poutine, a sorti mercredi une nouvelle chanson sombre qui fait un parallèle entre le président russe et Donald Trump.

Cela faisait plus d’un an qu’on n'avait plus entendu le groupe Pussy Riot. Mais sa principale source d’inspiration n’a pas changé pour autant. En effet, la dernière chanson du groupe de punk-rock féministe russe, datant d’octobre 2016, s’appelait Make America Great Again, reprenant le slogan de campagne de Donald Trump et imaginant à l’époque comment les femmes seraient traitées sous son mandat. Une année après son élection, les Pussy Riot reviennent à la charge avec le titre Police State, qui compare cette fois le président américain à son homologue russe, Vladimir Poutine.

Dans une mise en scène travaillée, ce nouveau clip, dévoilé mercredi, juxtapose des images des deux chefs d'Etat, tandis qu’un policier détruit des jouets à coups de matraque sous les yeux d’enfants. "L'attitude de Trump envers les médias, quand il a dit qu'ils répandent de fausses informations et qu'ils ne devraient pas être autorisés à le faire, pour moi c'était vraiment un mauvais présage parce que c'était la façon de penser de Poutine lorsqu'il est arrivé au pouvoir", explique à l’AFP Nadezhda Tolokonnikova, membre du groupe et co-auteure de la chanson.

Lire aussi

Plus largement, le titre rappelle que Donald Trump avait exprimé, avant son élection, toute son admiration pour Vladimir Poutine, et que sa volonté répétée durant la campagne de mettre en prison son adversaire, Hillary Clinton, était une chose qu’elle avait "déjà vue dans (son) pays aussi". Pour mémoire, Nadezhda Tolokonnikova et Maria Aliokhina, deux membres éminentes des Pussy Riot, avaient été emprisonnées près de deux ans pour hooliganisme après avoir effectué une "prière" anti-Poutine en 2012 dans une cathédrale près du Kremlin.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte au tsunami du Japon aux États-Unis : la menace terminée mais d'importants dégâts aux Tonga

Présidentielle 2022 : voici les sept candidats de gauche à la Primaire populaire

EN DIRECT - Pass vaccinal : le texte voté au Sénat, vers l'adoption définitive ce dimanche

Covid à l'école : "Nous avons peut-être commis des erreurs", reconnaît Jean Castex

"Je remplis l'attestation en disant qu'il est négatif et basta" : ces parents qui ne font plus tester leurs enfants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.