VIDÉO - Depeche Mode au Stade de France samedi : Isabelle les verra pour la... 43e fois

DirectLCI
FAN DE - Fort du succès rencontré par son dernier album "Spirit" sorti au printemps, Depeche Mode, qui règne sur la pop synthétique depuis 35 ans, lance la saison des concerts ce samedi au Stade de France. A cette occasion, nous avons voulu en savoir plus sur ces fans qui les suivent en tournée, en France comme ailleurs. @isalaparisienne, aficionado de la première heure, a accepté de nous répondre.

Ce samedi, les fans de Depeche Mode se retrouveront au concert prévu au Stade de France. Certains, les plus "hardcore", ne se contentent pas d'une seule date comme le spectateur lambda, ils les suivent en tournée, au maximum de dates, qu'ils se produisent à Amsterdam ou à Milan. 


C'est le cas de Isabelle, aficionado de la première heure, qui diffuse des photos et des vidéos de leurs concerts via son compte Instagram @isalaparisienne et son compte YouTube


"Depeche Mode a commencé cette tournée 2017 le 5 mai à Stockholm. Hélas, je n’ai pas pu faire cette première date. Mais je me suis rendue au second concert, à Amsterdam le 7 mai." 

Sa découverte de Depeche Mode remonte à 1987, avec l'album Music For The Masses, contenant entre autres Strangelove et Never Let Me Down Again. C'est sur cet album que l'on retrouve également un autre tube de Depeche Mode : Behind The Wheel ("mon morceau préféré du groupe").  

La première fois qu'elle a vu Depeche Mode en concert, c'était en 1993 lors du Devotionnal Tour, au moment où les garçons de Basildon sortaient Songs of Faith and Devotion et où le charismatique Dave Gahan se déhanchait sur des vidéos d'Anton Corbijn. 


Mais la première fois où elle a eu l'envie irrépressible de les suivre en concert partout (Allemagne, Suisse, Italie, Irlande, Espagne, Autriche, Belgique, Pays Bas...), c'était en 2006, après le concert à Bercy : "C'est peût-être l'un des concerts que j'ai préféré. Je voulais le voir plusieurs fois et pas me contenter d'une seule fois à Paris. Du coup, j’ai été les voir aux trois dates de Bercy, puis à Nimes et à Arras. Résultat, je les ai vus six fois en 2006." Quitte à aller jusqu'en Slovaquie !

Suivre un groupe en tournée nécessite un minimum d'anticipation  : "En général, une tournée dure un an et demi. La plupart du temps, elle a lieu sur 15 à 20 dates. Dès que je reçois l'alerte des dates de concert, je réserve."

Faire le tour du monde avec Depeche Mode, n'est-ce pas un peu trop dispencieux ? "Avec les compagnies low-cost, c’est désormais possible de se déplacer pour rien. Il suffit de réserver immédiatement l’hôtel. C’est facile mais il faut être malin, acheter ses billets dès l’ouverture, réserver l’Eurostar au plus tôt etc."

Préparation et, le jour même, organisation. Pas question de se retrouver au fond de la salle : "Il faut arriver tôt, genre sept heures du matin, pour le concert du soir. La jubilation la plus totale, c'est lorsqu'on est au premier rang. Une fois que tu arrives dans la file, c'est comme d'autres concerts, les fans s’organisent entre eux. Ils inscrivent des numéros sur leur main, le premier arrivé met un 1, le second un 2 etc. Cela fonctionne ainsi dans tous les pays et c’est pour tous les groupes pareils. Je suis également fan de Muse et les fans procèdent exactement de la même façon."

En revanche, contrairement aux idées reçues, il n'y a pas vraiment de "groupes de fans de Depeche Mode" pour les concerts mais des "connaissances" que l'on croise : "Il m'arrive de retrouver des fans allemands ou hongrois à différents endroits mais notre passion pour Depeche Mode est le seul lien qui nous unit." 

Samedi prochain, au Stade de France, Isabelle va assister à son 43e concert de Depeche Mode. Quand on lui demande si elle ne connait un peu de lassitude, elle répond par la négative. Et assure, passionnée : "J’en connais, ils ont dépassé la soixantaine". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter