VIDÉO - "Double Bubble Trouble", le nouveau clip de M.I.A. ("Bad Girls")

MUSIQUE
DirectLCI
POP - M.I.A. sort "Double Bubble Trouble", le cinquième clip non censuré de son album "Matangi". Elle l'a réalisé elle-même et pu la montrer à ses fans, après que Youtube l'a bloquée.

M.I.A. revient faire parler d'elle après son remix non autorisé de "Flawless" , le morceau de Beyoncé rebaptisé "Baddygirl2" pour l'occasion. Elle a décidé de se faire confiance. Pour "Double Bubble Trouble", cinquième extrait de son album Matangi dans le commerce depuis novembre après de nombreuses perturbations, elle s'est mise aux manettes du clip, tourné à Londres. Il a subi le même sort, bloqué par Youtube pour des questions de droits. Comme elle sait bien le faire, la star a alerté sur Twitter et ses fidèles fans se sont mobilisés.

La vidéo, enfin disponible, se présente comme un manifeste politique, puisqu'il s'ouvre sur une voix off évoquant la possibilité de réaliser des objets, comme des armes par exemple avec des imprimantes 3D. "Cela ressemble à de la science-fiction mais cela n'est pas exagéré". Armes mais en plastique pour chatouiller Youtube et ses règles de sécurité, grillz très inventif créé pour l'occasion (dentier-bijou prisé des rappeurs, ndlr), femmes avec des voiles sérigraphiés... La vidéo comme le morceau est un condensé de son univers prétendûment gangsta, décalé et anti-glamour.

En concert à Paris le 6 juillet

Très reggae au début, il se trouve vite possédé par l'électro avant de se clore en apothéose orientalo-EDM, concoctée par le combo néerlandais en place The Partysquad. De la provoc plutôt soft de la part de cette artiste habituée à tenter de repousser les limites de la musique grand public. Toujours à la pointe des tendances, elle s'est littéralement occupée de tout. Elle a même recruté des figurants sur les réseaux sociaux , à l'instar de Marc Jacobs, à la recherche de son égérie pour l'automne-hiver 2014. 

Cinéaste de formation, derrière la caméra pour le clip d'Elastica, l'interprète de "Paper Planes" avait l'habitude de confier la réalisation de ses clips aux réalisateurs les plus iconoclastes de l'époque. La vidéo de "Bad Girls" par Romain Gavras sortie en 2012 est un modèle d'inventivité et de prise de risque copiée depuis par quelques artistes.  Les Parisiens peuvent répéter les morceaux de l'agitatrice, puisqu'elle sera en concert à Paris le 6 juillet dans le cadre du festival de Paris Hip-Hop aux côtés du rappeur Nas.

Lire et commenter