VIDEO - Eagles of Death Metal : "Les gens faisaient semblant d'être morts"

VIDEO - Eagles of Death Metal : "Les gens faisaient semblant d'être morts"

DirectLCI
CHOC - Une semaine après les attentats de Paris, Eagles of Death Metal sort de son silence et donne sa première interview post-tragédie. Jesse Hughes, encore choqué, se livre à la caméra de Vice.

Ils ont connu l'enfer, un vendredi 13 novembre. Un soir de concert à Paris. Eagles of Death Metal étaient sur la scène du Bataclan pour promouvoir leur dernier album Zipper Down, devant un Bataclan plein à craquer. Ce soir là, trois kamikazes pénètrent dans la salle et tuent 89 spectateurs. "Un carnage", "un bain de sang". Si aucun membre du groupe n'a été touché, ils ont été profondément choqué. Après un message posté sur Facebook, Jesse Hughes et Josh Homme donnent leur première interview depuis les attentats. Un interview filmée accordée à Vice.

Un extrait de l'interview vient d'être dévoilé sur la chaîne YouTube du site (l'intégralité sera diffusée la semaine prochaine) : C'est Jesse Hughes qui prend la parole. A ses côtés Josh Homme, silencieux. Le chanteur raconte : "Plusieurs personnes se sont cachées dans notre loge, mais les tueurs ont réussi à rentrer et les ont tous tués sauf un gamin qui s'était caché sous ma veste en cuir". La voix est tremblante, le regard livide.

Josh Homme lève des fonds pour aider les familles des victimes

Jesse Hughes poursuit : "Les gens faisaient semblant d'être morts et avaient tellement peur... Une des raisons pour lesquelles tant de gens ont été tués, c'est parce qu'ils ne voulaient pas abandonner leurs amis. Il y a eu tellement de gens qui se sont mis devant d'autres." Dans la tuerie, Eagles of Death Metal a perdu leur ami et responsable merchandising, Nick Alexander, mais également trois membres de leur maison de disques : Thomas Ayad, Manu Perez et Marie Mosser.

EN SAVOIR + >> EN DIRECT : suivez les dernières infos sur les attentats

S'il n'était pas sur scène, le vendredi 13 novembre dernier, Josh Homme veut tout de même faire un geste pour les familles des victimes des attentats. Le rockeur californien souhaite collecter de l'argent pour leur venir en aide via son association The Sweet Stuff Foundation, qui, originellement a été crée pour aider les musiciens et leurs familles lorsqu'ils sont touchés par la maladie ou le handicap. "En l'honneur des familles des musiciens et du staff tués à Paris, The Sweet Stuff Foundation reversera tout l'argent récolté sur le site jusqu'au 31 décembre 2015 aux familles des victimes", peut-on lire sur le site officiel de l'association.

A LIRE AUSSI >> Eagles of Death Metal : le groupe sort du silence

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter