VIDÉO - "Lambada", "Macarena", "Yakalelo", "Maldon"... que disent les paroles des tubes de l'été ?

DirectLCI
KESAKO - Non, ne vous cachez pas, vous avez TOUS dansé sur "Lambada", "Macarena", "Yakalelo", "Un dos tres"... Mais savez-vous seulement ce que veulent dire les paroles des tubes de l'été ?

Question : quel est le point commun entre Lambada, Macarena, Un Dos Tres ou encore Yeha Noha? Oui, vous avez la réponse, ce sont des "tubes de l'été", c'est-à-dire des chansons calibrées pour se trémousser qui font la joie des uns et le cauchemar des autres. 

Selon une étude très sérieuse menée par le voyagiste britannique First Choice et le service d'écoute en ligne Spotify, les titres qui cartonnent pendant la période estivale répondent tous au même schéma : Tempo + (Energie x 1,48) + (une capacité à nous faire danser x 1,17) + (un son plus acoustique qu'électronique x 0,17%) + (un son qui met de bonne humeur x 1,14). 


Il y a aussi et surtout un refrain qui reste dans la tête, que l'on ressort comme on récite une réplique de film. 


Seulement voilà, savez-vous réellement ce que Kaoma, Zouk Machine, Los Del Rio, Ricky Martin ou encore Indian Sacred Spirit vous ont raconté pendant toutes ces années ? Décryptons...

LAMBADA (Kaoma, 1989)

Lambada (VO)


A recordação vai estar com ele aonde for

A recordação vai estar pra sempre aonde eu for

Chorando estara ao lembrar de um amor

Que um dia não soube cuidar

Canção riso e dor melodia de amor

Um momento que fica no ar

Ai, ai, ai


Coup de fouet (VF)


Pleurer te rappelera un amour

Qu'un jour j'ai su soigner

Le souvenir restera avec lui

Le souvenir sera près de lui 

Un mélange de rire et de douleur : une mélodie d'amour

Un moment qui reste pour toujours


Mais qu'est-ce que ça veut dire?!?!


Bonne idée de nous rappeler que l'été est aussi une saison de mélancolie ! Dans le tubesque Lambada (du portugais brésilien "coup de fouet"), Kaoma raconte une histoire d'amour qui vit et qui expire à la faveur de l'été. Une "réinterprétation" très accessible de la douce chanson Llorando se fue, du groupe bolivien de musique andine Los Kjarkas.

MALDON (Zouk Machine, 1990)

Maldon (VO)


Ka sa yé misyé bobo

Fo pa'w kon-prann bibi sé on kouyon

Si tout lé mwen o founo

Fo' wa tann vou on jou ké ni maldon


Maldonne (VF)


Eh ben "monsieur bobo"

Ne prends pas "bibi" pour une imbécile

Si je suis tout le temps aux fourneaux

Attends-toi à ce qu'il y ait maldonne un jour


Mais qu'est-ce que ça veut dire?!?!


Du vrai féminisme, made in créole. Avec Maldon, les chanteuses du groupe Zouk Machine racontent la nécessité des femmes de s'émanciper et de ne pas vivre telles de futures desperate housewives dans une société antillaise gangrenée par le machisme. 

DIRLADADA (GO Culture, 1992)

Dirladada 


Bienvenue à Galaswinda

Darla dirla dada

y'a du soleil et des nanas

Darla dirla dada

on va s'en fourrer jusque là

Darla dirla dada

pousse la banane et mous l'cawa

Darla dirla dada


Mais qu'est-ce que ça veut dire?!?!


C'est une reprise sea sex and sun du fameux standard chanté dans Les Bronzés (Patrice Leconte, 1978). Il s'agissait à l'origine d'une version parodique du morceau Dirlanda chanté par Dalida. Qui était déjà une reprise d'une chanson grecque interprétée quelques mois plus tôt par Dionysis Savopoulos dans un style traditionnel et folklorique. Voilà, vous savez tout. 

YEHA NOHA (Indian Sacred Spirit, 1994)

Yeha Noha (VO)


Ah-uh nayah oh-wa oh-wa

Shon-day oh-wa oh-wa

Shon-day can-non non noha (noha)


Bonheur prospérité (VF)


Tu me l'as rendu

Le Géant dit encore et encore

Rends-le moi


Mais qu'est-ce que ça veut dire?!?!


Il s'agit d'un chant traditionnel navajo. Le texte évoque un mythe où les créatures du jour et celles de la nuit s'affrontent dans un jeu pour la possession d'une balle qui assurera la victoire de leur camp. 

MACARENA (Los Del Rio, 1995)

Macarena (VO)


Dale a tu cuerpo alegria Macarena

Que tu cuerpo es pa' darle alegria y cosa buena

Dale a tu cuerpo alegria, Macarena

Hey Macarena


Macarena (VF)


Donne un peu de gaieté à ton corps Macarena

Ton corps est fait pour la joie et les bonnes choses

Donne un peu de gaieté à ton corps Macarena

Hey, Macarena


Mais qu'est-ce que ça veut dire?!?!


En 1992, alors qu'ils étaient en tournée au Venezuela, les deux artistes Antonio Romero et Rafael Ruiz ont participé à une fête en l'honneur du président Carlos Andrés Pérez. Une professeure de danse de flamenco, Diana Patricia Cubillán Herrera, a alors exécuté une chorégraphie et l'un des deux chanteurs du groupe a improvisé ce fameux chant pour l'encourager. De cette base, sont nés ce refrain, cette danse, ce tube... 

MARIA - UN DOS TRES (Ricky Martin, 1998)

Un, dos, tres (VO)


Un, dos, tres

Un pasito pa'lante María

Un, dos, tres

Un pasito pa' atrás


Un, deux, trois (VF)


Un, deux, trois

Un pas vers l'avant Maria

Un, deux, trois

Un pas vers l'arrière


Mais qu'est-ce que ça veut dire?!?!


Cette chanson énergique aux accents salsa incite juste à la danse, d'où les inclinaisons à taper dans les mains en comptant jusqu'à trois, en faisant comme cette sacrée Maria. Inutile de chercher midi à quatorze heures, vous aviez déjà compris.

YAKALELO (Nomads, 1998)

Yakalelo (VO)


In America we are blowing up

In Europe yo we are blowing up

In Africa we are blowing up

Everywhere we go


Yakalelo (VF)


En Amérique, on explose

En Europe, on explose

En Afrique, on explose

On explose partout


Mais qu'est-ce que ça veut dire?!?!


Ne cherchez pas une quelconque signification, le mot "Yakalelo" ne veut rien dire (comme si on disait "tralala") et, en cela, c'est un mot que tout le monde peut comprendre. C'est le principe universel de la chanson "world" qui mélange des paroles de langue différente. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter