VIDÉO - Mort de Chester Bennington : Linkin Park en 5 titres incontournables

MUSIQUE
DirectLCI
EN MUSIQUE – Le simple nom du groupe suffit à faire remonter des souvenirs musicaux marquants pour toute une génération. Du rock mêlé à la voix indescriptible de l’un de ses deux chanteurs, aujourd’hui disparu, qui fait du bien aux oreilles. LCI a sélectionné (de manière totalement subjective) cinq de leurs morceaux phares.

Ils font partie intégrante de l’histoire de la musique. Porteurs d’un rock qui a bercé  une génération aujourd'hui orpheline. Avec la mort de Chester Bennington ce jeudi, les membres de Linkin Park ont perdu plus qu'un chanteur. Le groupe a perdu cette voix caractéristique qui le distinguait des autres et rendait leurs titres si singuliers, reconnaissables dès les premiers murmures de son interprète, qui alliait la douceur de la pop aux sons gutturaux du métal. 

Il s'est déjà passé 17 ans depuis la sortie du génial "Hybrid Theory", leur premier album. Six autres ont suivi, dont le dernier "One More Light" n'a été publié qu'en mai dernier. Les rockeurs y prennent un tournant beaucoup plus pop qui ont décontenancé les fans de la première heure. Alors bien sûr oui, la discographie est grande et le choix impossible. Mais parmi toutes les pépites pondues par le groupe en presque deux décennies, LCI en a sélectionné cinq. De manière évidemment totalement subjective. Pour ceux qui n'y trouverait pas leur compte, on vous a concoté un pot-pourri en vidéo ci-dessus.

In The End

S'il n'y avait qu'un titre à retenir de Linkin Park, ce serait celui-là. "In The End", single phare de leur premier album "Hybrid Theory", reste le plus grand succès du groupe avec une belle deuxième place au classement Hot 100 de Billboard. Les voix de Mike Shinoda et de Chester Bennington, alternance entre rap et envolées presques lyriques, se mêlent à la perfection. On mettra juste de côté le visuel du clip, trop arty pour nous.

Faint

Issue de "Meteora", leur deuxième album, Faint est l'un de leurs titres les plus puissants. Le débit de Mike Shinoda est impressionnant. Chester Bennington se casserait presque la voix en toute fin de ce morceau très court (2'48) mais ô combien jouissif. Une préfèrence pour l'original, malgré l'excellent remix pour le projet "Collision Course" avec Jay-Z.

Somewhere I Belong

Les premières notes vous diront sans doute quelque chose. "Somewhere I Belong" est le premier single de "Meteora", sorti en 2003. L'avant-goût alléchant d'un opus qui finira de propulser Linkin Park au sommet des charts mondiaux.

Numb

On ne change pas une équipe qui gagne. "Numb" est lui aussi extrait de l'album "Meteora". Et là encore, vous n'avez pas pu passer à côté de ce titre. Le succès est d'autant plus grand grâce au remix que le groupe publie avec Jay-Z. "Numb/Encore" remporte le Grammy Award de la meilleure collaboration rap de l'année en 2006.

What I’ve Done

En 2007, Linkin Park revient avec un troisième album, "Minutes to Midnight". Et la pression de deux opus précédents au succès critique et public. Avec "What I've Done", le premier extrait, le groupe montre qu'il n'a rien perdu de sa superbe. Il profite même du film Transformers, dans lequel figure ce titre, pour glaner des fans supplémentaires au passage. La récompense viendra avec une nomination aux Grammy Awards pour la meilleure performance rock, sans que le trophée ne leur revienne.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter