VIDÉO - Mort de Jacques Higelin : la montée au ciel d'une bête de scène

MUSIQUE
DirectLCI
DISPARITION - Le chanteur Jacques Higelin est mort, a annoncé ce vendredi matin sa famille. Il était âgé de 77 ans.

C’est un personnage incontournable de la chanson française qui s’en va. Auteur, compositeur, interprète et comédien, homme engagé, Jacques Higelin est mort à l’âge de 77 ans, a annoncé sa famille à l’AFP. Les rumeurs sur son état de santé, qui circulaient depuis plusieurs mois, avaient été confirmées en janvier dernier par son fils aîné, le chanteur Arthur H.


Jacques Higelin grandit durant la Seconde Guerre mondiale dans un petit village de Seine-et-Marne. C’est son père, pianiste amateur, qui lui fait découvrir la musique. En 1954, il arrête l’école pour se consacrer à sa passion. Il participe alors à la comédie musicale Nouvelle Orléans, avec le musicien de jazz américaine Sidney Bechet. Deux ans plus tard, il entre au cours Simon avant de décrocher de petits rôles au théâtre et au cinéma.

En vidéo

Mort de Jacques Higelin, un poète de la chanson française

Après avoir effectué son service militaire en Algérie, Higelin enchaîne les rôles. Sur grand écran, on le voit notamment dans "Bébert et Omnibus" d’Yves Robert et "Les Saintes Chéries" de Jean Becker. Sa rencontre avec Brigitte marque un tournant dans sa carrière. Après avoir écrit et joué la pièce Maman j’ai peur, ils publient un album commun, 12 chansons avant le déluge, et multiplient les concerts.

Une rencontre décisive avec Brigitte Fontaine

En 1971, Jacques Higelin publie son premier disque en solo, "Jacques Crabouif Higelin". Au fil des parutions, il s’oriente vers un son plus rock qui culmine en 1988 avec "Tombé du ciel", l’album qui contient la chanson du même nom et va s’écouler à plus de 400 000 exemplaires. Il poursuit sa carrière au cinéma en parallèle, avec des rôles chez Claude Lelouch ("Un autre homme, une autre chance", 1977), Chantal Akerman ("Contre l’oubli", 1991) ou encore Jacques Doillon ("Un homme à la mer", 1993).

Après une tournée hommage à Charles Trenet, son idole d’enfance, en 2004, il rebondit avec une nouvelle série d’album à succès, de "Amor Doloroso", en 2006, jusqu’à "Higelin 75", en 2016. Homme engagé, Jacques Higelin soutiendra les combats de l’Abbé Pierre pour les mal-logés, dans les années 1990. En politique, il votera François Mitterrand en 1988 et Ségolène Royal en 2007. En 2014, il était membre du comité de soutien d’Anne Hidalgo à la mairie de Paris.


Jacques Higelin était par ailleurs le patriarche d’une famille d’artistes. Le chanteur Arthur H, né de sa relation avec Nicole Courtois, le réalisateur et acteur Kên Higelin, de sa relation avec Kuelan Nguyen et la chanteuse Izia Higelin, qu’il a eue avec Aziza Zakine, sa compagne épousée en 2008.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter