VIDEO - Renaud au JT de TF1 : "J’ai pas bu une goutte depuis 6 mois et 15 jours"

MUSIQUE
DirectLCI
GRAND RETOUR – Ce jeudi soir, Renaud était l’invité de Gilles Bouleau au 20H de TF1. Le chanteur de 63 ans s’est confié sur ses années d’alcoolisme et sur son nouvel album sans titre, le dix-septième de sa carrière, qui sortira ce vendredi 8 avril.

Invité de Gilles Bouleau au 20h de TF1, Renaud est revenu sur ses années sombres, rongées par l’alcoolisme, sur son opinion sur François Hollande et sur son nouvel album, qui sort vendredi 8 avril après dix ans de silence. Tout de noir vêtu, le chanteur de 63 ans a évoqué un disque "un peu sombre", sans titre.

En effet, Renaud dit n’avoir pas trouvé comment synthétiser les 14 chansons (dont une cachée) et cite en exemple les albums, sans aucun titre, d’autres artistes ("Brassens l’a fait, les Beatles l’ont fait avec l’album blanc").

EN SAVOIR + >> On a écouté le nouvel album de Renaud et...

 Son combat contre l’alcool ? Derrière lui
Dès le début de l’interview, Renaud est revenu sur le traitement de son alcoolisme. "Je me suis perdu pendant dix ans à cause d’un putain d’apéritif anisé marseillais dont je buvais un litre par jour sans modération. J’allais pas bien du tout, (…) je titubais, je m’écroulais sur mon verre. Heureusement j’étais entouré de vrais amis qui étaient toujours présents. J’ai jamais su si je buvais parce que j’étais mal dans ma peau ou si j’étais mal dans ma peau parce que je buvais. (…) Je me détruisais, je mourrais à petit feu",  a-t-il confié.

Lorsque Gilles Bouleau lui demande s’il est facile de lutter contre une telle addiction, l’auteur de "Lola" et du "Mistral gagnant" répond : "C’est facile comme tout, regardez-moi, j’ai pas bu une goutte depuis 6 mois et 15 jours. Et je me porte comme un charme". Il ajoute qu’il a trouvé sa survie dans le composition de nouvelles chansons : "l’écriture me sauve de tout, de l’alcool, (…) , d’une paranoïa qui me tenait depuis 20 ans. Je peux pas vivre sans les mots". 

 Qui votera-t-il en 2017 ?
Parler politique, "ça l’emmerde", mais Gilles Bouleau se lance quand même. Renaud a démenti la rumeur selon laquelle François Fillon serait son chouchou et a apporté plus de précisions.  "J’ai peur qu’avec Hollande nous ayons un second tour "droite républicaine" contre "Front National de Marine Le Pen". Dans ce cas-là, je voterais pour François Fillon qui a une tête de parfait honnête homme. Mais j’ai pas dit Soutenons Fillon !".

Il ajoute ensuite ne pas avoir très envie de rencontrer François Hollande ("sa politique de gauche me désespère"), et ne plus jamais avoir l’intention de voter pour lui. En guise de mot de fin, le présentateur du JT de TF1 l’interroge sur d’éventuels regrets : "C’est derrière, c’est enterré avec le Renart, sa pauvre carcasse", entérine Renaud. 

EN SAVOIR + 
>> ECOUTEZ - "J'ai embrassé un flic", le premier titre du nouvel album de Renaud 
>> Toute l'actu de Renaud sur metronews

Lire et commenter