VIDÉO - Romain Gavras, le clippeur fou, frappe à nouveau très fort avec "Gosh"

VIDÉO - Romain Gavras, le clippeur fou, frappe à nouveau très fort avec "Gosh"
MUSIQUE

CLIP – Romain Gavras a réalisé pour Jamie XX le clip de "Gosh". Dans cette vidéo assez angoissante, le réalisateur nous propulse dans une ville fantôme où traîne un étrange gourou albinos. Le fils de Costa-Gavras s'est notamment fait un prénom avec ses clips ultraviolents pour Justice ou M.I.A.

Il a récidivé. Romain Gavras vient de sortir un nouveau clip impressionnant pour illustrer un morceau du DJ anglais Jamie XX. Avec "Gosh", le réalisateur nous propulse dans un monde futuriste assez angoissant. Sur fond de musique électro, on y suit un jeune homme albinos partir d'une soirée pour arriver dans une gigantesque barre d'immeuble à l'abandon. Accompagné d'autres albinos, il semble servir de gourou à une armée de jeunes garçons peroxydés.

Pour tourner cette vidéo à l'esthétique hyper soignée, Romain Gavras s'est rendu à Tiandu Cheng, en Chine. Ce projet immobilier complètement démesuré comprend une immense Tour Eiffel, des immeubles haussmanniens et un jardin imitant ceux du château de Versailles. Mais ce Petit Paris est aujourd'hui complètement désertique, faute d'habitants et de touristes. Filmé par Romain Gavras, ce décor donne des images surréalistes et une vague impression de fin du monde.

Un déchaînement de violence

Le fils de Costa-Gavras s'est fait un prénom grâce à ses clips choc. Pour "Stress" de Justice, il avait mis en scène des jeunes de banlieue portant des blousons avec la croix, emblème du groupe, en train d'agresser des gens dans le métro, de tout saccager sur leur passage et de dépouiller aussi bien des touristes qu'une vieille dame. Pour "Born Free", de M.I.A, c'était le même déchaînement de violence orientée cette fois contre tous les roux. Avec ces vidéos aux passages parfois insoutenables, le réalisateur entendait dénoncer la stigmatisation des jeunes de cité et la discrimination liée à l'apparence physique.

A LIRE AUSSI 
>> Romain Gavras, le buzz par la censure

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent