Wolfmother crée la surprise avec son troisième album "New crown"

Wolfmother crée la surprise avec son troisième album "New crown"

DirectLCI
ROCK - Le groupe australien, dont l'unique survivant est le chanteur Andrew Stockdale, marche sur les traces de Radiohead, Bloc Party ou Beyoncé avec son nouvel album, rendu disponible sur le Web sans aucune annonce préalable. Un cru réussi qui confirme la puissance de feu du trio.

Wolfmother recolle les morceaux en beauté. Le groupe de heavy rock australien formé en 2000 n'est pas passé loin de la rupture, après plusieurs jeux de chaises musicales consécutifs. Le chanteur Andrew Stockdale, qui avait même sorti un disque en solo l'année dernière, a donc retrouvé de nouveaux musiciens, à savoir Ian Peres et Vin Steele, pour enregistrer un troisième album. Le dernier opus en date, Cosmic Egg, remontait à 2009.

Une réussite électrique

Surprise pour les fans : attendu depuis de longs mois, le disque intitulé New crown a débarqué du jour au lendemain sur la plateforme Bandcamp, disponible en streaming et en téléchargement payant. Des nouvelles compositions inspirées, toujours bourrées de riffs pysychédéliques exécutés dans une atmosphère très sombre, à l'instar de titres comme "Heavy weight" ou "How many times". Après des débuts discrets, la cote de popularité du trio australien avait décollé en 2006 grâce au titre "Joker & the Thief", qui figure dans la bande-son de Very bad trip et Shrek 3.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter