Yannick Noah sur RTL : "Marine Le Pen n'est pas obligée de m'écouter"

Yannick Noah sur RTL : "Marine Le Pen n'est pas obligée de m'écouter"

DirectLCI
BUZZ – Le chanteur s'est exprimé au sujet de l'écho autour de son nouveau single "Ma colère", qui évoque sans détour le Front National. Il en a également profité pour donner son avis toujours bien tranché sur l'actualité politique de ces dernières semaines.

Il sort enfin de son silence. Une semaine après les réactions engendrées par son nouveau single , "Ma colère", dans lequel il s'attaque au Front national, Yannick Noah s'est expliqué ce jeudi matin à l'antenne de RTL. Le chanteur de 54 ans, qui souhaite aller plus loin dans ses textes, en raison "du temps qui passe", s'est déclaré "très fier, très content d'avoir vu ces réactions de haine". "Je n'aime pas le Front national, a-t-il confié. J'ai toujours l'impression qu'on a envie de me couper en deux, alors que je suis fier d'être Français."

"J'ai déjà été placé sur écoute"

L'ancien champion de tennis en a profité pour mettre les choses au clair concernant les réactions de Marine Le Pen, qui avait qualifié son titre de "musique d'ascenseur". "Je dois bien dire qu'elle m'a fait ma pub ! Ça m'aurait déstabilisé qu'elle aime ma chanson, elle n'est pas obligée d'écouter", s'est-il exclamé, avant d'évoquer les récentes affaires judiciaires qui impliquent Nicolas Sarkozy. "Moi aussi, parce que je m'étais engagé, j'avais été mis sur écoute, alors que je ne sers à rien, a révélé le chanteur. Je ne vais pas faire la personne surprise, toute personne ayant des responsabilités importantes doit s'y attendre."

Yannick Noah, qui n'a décidément pas sa langue dans sa poche, a également fustigé le désamour pour l'équipe de France de football, à quelques mois de l'ouverture de la Coupe du monde. "Tous les pays soutiennent leurs joueurs, et nous, on est train de se poser la question. Je ne comprends pas pourquoi notre pays est toujours attiré vers le bas, a-t-il confié, regrettant au passage l'épisode de la révélation de la liaison entre François Hollande et Julie Gayet. "Maintenant c'est chic de balancer, je trouve ça nase, je ne trouve pas que notre société s'élève", a lâché le chanteur. Voilà qui est dit.

Plus d'articles

Lire et commenter