Young Fathers remporte le Mercury Prize devant Damon Albarn, Anna Calvi et FKA Twigs

MUSIQUE
RECOMPENSE - Le trio originaire du Libéria, du Royaume-Uni et de l'Ecosse a coiffé au poteau des stars comme Damon Albarn, Anna Calvi ou d'autres révélations attendues comme Jungle et FKA Twigs.

Plus forts qu'Anna Calvi et Damon Albarn réunis. Le trip hip-hop Young Fathers a remporté le prestigieux prix Mercury à la surprise générale. Le très bon premier album studio des Young Fathers, Dead, associe sonorités urbaines et mélodies décapantes entre électro et soul. Les trois garçons succèdent ainsi à James Blake, Alt-J, PJ Harvey, The XX, Arctic Monkeys ou encore Franz Ferdinand.

"Une proposition unique et débordant d'idées"

Parmi les autres artistes en compétition figuraient égalemen Kate Tempest, une ancienne poètesse devenue rappeuse, FKA Twigs , artiste de trip-hop influencé par le R’n’B, la sensation Jungle ou encore le duo détonnant Royal Blood. Young Fathers s’octroie ainsi les 20.000 livres (24.900 euros) d’une récompense décernée chaque année au meilleur album britannique ou irlandais, alors que Dead s’est vendu à peine à 2.400 exemplaires. "Young Fathers est une proposition unique dans la musique urbaine britannique, débordant d’idées — c’est fort, inattendu et émouvant", a déclaré Simon Frith, président du jury.

Basé à Edimbourg, le trio est composé d’Alloysious Massaquoi, né au Libéria, de Kayus Bankole, dont les parents sont Nigérians et qui a grandi aux Etats-Unis, et de Graham “G” Hastings. Il est difficile de mettre une étiquette sur leur musique, rap lyrique aux arrangements de basse atypiques et aux influences africaines occasionnelles. "La plupart des groupes existent parce qu’ils pensent qu’ils peuvent faire de l’argent et s’amuser. Donc ils tentent de se caser quelque part, mais ce n’est pas ce qui nous stimule", a expliqué Hastings au magazine musical en ligne Drowned in Sound.

Lire et commenter