YouTube : des hackers pro-palestiniens suppriment brièvement "Despacito", la chanson record de la plateforme

MUSIQUE
DirectLCI
SABOTAGE - Pendant quelques heures, le tube de Luis Fonsi a disparu de la plateforme. Les pirates ont également modifié les titres de plusieurs clips largement visionnés sur des comptes "Vevo" d'artistes de renom comme Shakira, Drake ou Katy Perry.

Ils se sont attaqués à la vidéo la plus regardée de l'histoire sur YouTube. Des hackers ont retiré "Despacito", le tube de l'été 2017 interprété par les chanteurs Luis Fonsi et Daddy Yankee et vu à quelque 5 milliards de reprises sur la plateforme. Quelques heures plus tard, le clip était de nouveau disponible ce mardi.


Mais les pirates informatiques ne s'en sont pas arrêtés là. Ils ont aussi modifié les titres de vidéos diffusés sur Vevo -la plate-forme commune de YouTube avec les géants du disque- de nombreux artistes à réputation internationale comme Katy Perry, Drake, Calvin Harry ou le groupe Maroon 5, en les remplaçant par leurs signatures. Ainsi, le titre d’un clip de Shakira a été signé par deux personnes : "Prosox et kuroi’sh @OpIsrael", accompagnée du message "Libérez la Palestine".

Ces hackers, qui semblent travailler en équipe, ont aussi changé les noms de clips d’artistes français. Ainsi, " Desaccordé "du rappeur Vald est signé notamment du hashtag "FuckYouRap" ("Va te faire foutre le rap" en français). "Diarabi" de Kaaris, "Turn Down for what" de DJ Snake ou encore "Bella" de Maître Gims (vu plus 300 millions de fois sur YouTube) ont également été modifiés.


Une fâcheuse issue qui a notamment suscité la réaction de certains utilisateurs de la plateforme sur Twitter.

Ce binôme avait déjà été associé à des piratages de moindre envergure, selon plusieurs articles du site spécialisé Zataz. Dans leurs modifications, ils font référence notamment au forum "18-25"du site français jeuxvideo.com, ainsi qu'au jeu vidéo Fortnite  et à la Palestine.


 C'est la première fois qu'un problème de cette ampleur touche des chanteurs à l'aura mondiale. Pour l'heure, ni YouTube, ni Vevo n'ont fourni plus d'informations quant à la nature de cette attaque. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter