Yseult : "A chaque prime de Nouvelle Star, je jouais ma vie"

Yseult : "A chaque prime de Nouvelle Star, je jouais ma vie"

DirectLCI
PORTRAIT – Finaliste de Nouvelle Star l'an dernier, Yseult vient de publier un premier album éponyme séduisant, un cocktail d'électro-pop et de chanson française, écrit et enregistré avec le chanteur Da Silva. Rencontre avec une vraie grande révélation, à l'enthousiasme débordant.

Et si Nouvelle Star (re)devenait une machine à découvrir les talents ? Depuis Julien Doré, en 2007 l'émission autrefois diffusée sur M6 se cherche une vraie grande révélation, capable de s'installer durablement dans la discothèque des téléspectateurs. Si Sophie Tith, la première gagnante du télécrochet depuis son transfert sur D8, n'a pas transformé l'essai, les deux finalistes de l'édition 2014 pourraient bien changer la donne. Alors que le gagnant, Mathieu Saïkaly vient de dévoiler un single séduisant, sa rivale Yseult surfe sur les bonnes ondes qui entourent son premier opus éponyme, composé et produit par le chanteur Da Silva.

"On s'est rencontré lors des quarts de finale, se souvient Yseult, dont le timbre malicieux mais puissant avait ébloui le public sur des titres aussi différents que "Wasting my young years" de London Grammar ou "Lettre à France" de Michel Polnareff. "Je lui ai dit que je voulais faire de l'électro pop, en français et il m'a regardé avec de grands yeux ! Je crois qu'il trouvait l'exercice intéressant... car super compliqué. Et puis il m'a dit 'je crois en toi, il y a un truc à faire'."

"Ma crise d'adolescence, c'était avant-hier !"

Après sa défaite en finale, la chanteuse se voit proposer un contrat par Polydor... et la possibilité d'enregistrer un disque en deux semaines chrono. Un défi qu'elle relève sans hésiter. "La maison de disques voulait me tester, voir à quel niveau de motivation j'étais, raconte celle qui échoua auparavant lors des auditions à l'aveugle de The Voice, saison 2. "Et surtout si j'étais capable de proposer quelque chose de qualité en très peu de temps."

Son parrain musical à ses côtés, Yseult planche alors sur les dix titres qui vont composer sa carte visite discographique. "Je voulais faire quelque chose de très concentré, immédiat, pas trop autobiographique de manière à ce que chaque auditeur puisse s'approprier les chansons", explique la jeune femme, qui se décrit comme "une fille joyeuse, expansive, un peu pipelette sur les bords. Ma crise d'adolescence, c'était avant-hier ! , s'amuse-t-elle. "Physiquement, les gens me pensent souvent plus âgée, ils me parlent comme si j'avais vécu une grande épopée alors que je n'ai pas le permis et que je vis encore chez mes parents. (rires)

ET AUSSI >> Nouvelle Star 2015 : Emji épate sur "Crazy in Love"

A 21 ans, celle que André Manoukian comparait à "une grande prêtresse égyptienne" pense déjà à son deuxième album. "J'ai déjà écrit 13 textes et je sais exactement ce que je veux. Un mélange entre Mark Ronson, Bruno Mars, Michael Jackson, A-ha et Kate Bush. Du groove et du funk, avec des sonorités très années 1980." Une certitude : après avoir arrêté ses études suite à l'émission, Yseult assure ne pas vouloir regarder en arrière. "Avant Nouvelle Star, je ne savais pas si j'étais faite pour ça... mais je ne me voyais pas ailleurs. A chaque prime, je jouais ma vie, dit-elle. Aujourd'hui je sais que je ferai toujours de la musique, quoi qu'il arrive."

>> Regardez le clip de "Pour l'impossible"...

>> et celui de "La Vague", le premier single...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter