Yulia Volkova : la chanteuse du groupe russe t.A.T.u "ne veut pas d'un fils gay"

Yulia Volkova : la chanteuse du groupe russe t.A.T.u "ne veut pas d'un fils gay"

POLÉMIQUE - t.A.T.u, c'était un groupe de jeunes filles soi-disant lesbiennes qui a cartonné dans les années 2000. Dans une interview donné à la télé russe,Yulia Volkova, une des membres, s'est affirmée ouvertement contre l'homosexualité masculine.

Elle est loin l'époque de "All The Things she said". On doit ce tube des années 2000, au groupe t.A.T.u - celle qui aime cella-là si l'on traduit du russe, le groupe qui a le plus vendu de disques en Russie. À l'époque, les deux jeunes filles suscitaient  s'embrassaient sous la pluie dans le clip. Alors que le duo a bâti sa courte carrière sur l'homosexualité, désormais c'est mal. Dans une interview donnée à la télévision russe traduite partiellement par Brain Magazine et qu'on peut encore voir ici sous-titrée en anglais , l'une des membres du duo, Yulia Volkova, a dit "qu'elle condamnerait son fils s'il était gay".

Si c'est "quand même moins grave qu'être un assassin, un voleur ou un dealeur", pour Yulia, être gay, ce n'est pas être "un vrai homme". Sa vision de la vie, de l'amour et du couple hétérosexuel n'est pas plus gaie . "Dieu a créé l'homme pour la procréation. C'est la nature. L'homme, c'est la force, le soutien", affirme-t-elle dans cet entretien. Et visiblement, l'homosexualité ne se conjugue qu'au masculin pour elle.

Lena Katina, l'autre t.A.T.u réagit


"Deux femmes ensemble, ce n'est pas la même chose que deux hommes. Cela me paraît plus esthétique de voir deux femmes se tenir la main et s'embrasser", a-t-elle expliqué. Un peu comme au temps des débuts de t.A.T.u , sauf qu'elles avaient fait savoir, entre leurs multiples séparations et reformations, qu'elles n'étaient pas homosexuelles. La mode et la musique ont souvent mis en scène des amours saphiques, qui seraient facteur d'émoustillement maximum, notamment chez les hommes hétérosexuels. Tout n'est pas perdu cependant.

Lena Katina, l'autre t.A.T.u a fait savoir qu'elle ne partageait pas les mêmes vues que sa camarade. La nature la guide aussi dans son message de tolérance posté sur Facebook jeudi après-midi, ou plutôt "Dieu, qui nous dit qu'il faut vivre d'amour, être tolérant et ne pas juger les autres ! C'est ce que je fais !". Sous-entendu : Pas Yulia. " Je pense que tout le monde peut aimer qui il veut et être libre de passer sa vie avec qui il veut !". Un message plutôt salvateur après les déclarations de sa copine.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Omicron : 464.769 nouvelles contaminations au Covid en 24 heures, un record en France

VIDÉO - Blanquer à Ibiza : "Si c’était à refaire, je choisirais un autre lieu", concède le ministre sur TF1

République Tchèque : une chanteuse meurt du Covid-19 après l'avoir volontairement contracté

EN DIRECT - France, Allemagne, Brésil... Les cas de Covid-19 atteignent des niveaux records

Yvelines : "menacée" après un cours sur l'évolution illustré avec une image de Soprano, une enseignante "exfiltrée"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.