Zayn Malik et M.I.A, accusés de faire l'apologie du viol avec leur single "Freedun"

MUSIQUE
POLÉMIQUE – M.I.A et Zayn Malik espéraient faire sensation avec leur nouveau single, mais probablement pas dans ce sens-là. Dévoilé ce week-end, le titre "Freedun" est déjà dans la tourmente accusé de faire l'apologie du viol.

Nouvelle polémique dans le monde de la musique, et celle-ci risque de faire du bruit. Ce week-end, après plusieurs jours d'attente, Zayn Malik et la rappeuse M.I. A. ont dévoilé le fruit de leur dernière collaboration, le titre Freedun. Un morceau qui n'est pas sans rappeler l'univers de Pillowtalk, l'album de l'ex-chanteur des One Direction, mais qui n'est pas du tout au goût des fans de l'artiste.


Pourquoi ? Tout simplement à cause d'une phrase prononcée par la chanteuse : "I rape that button just to play this song". L'utilisation du mot "viol" ("rape", en anglais), n'a pas du tout plu aux auditeurs, qui se sont empressés de dénoncer ce qu'ils considèrent comme une "apologie du viol".

Une phrase mal comprise par les auditeurs ?

Sur les réseaux sociaux, la polémique commence à prendre de l'ampleur, de nombreux internautes faisant part de leur mécontentement, voire de leur colère, sans oublier ceux qui appellent à boycotter le morceau. Car si certains considèrent qu'il s'agit simplement d'une utilisation d'un langage familier, pour les autres, l'utilisation d'un tel terme est tout simplement inappropriée. Mais ont-ils vraiment bien compris les paroles de la chanson ?


Dans une tentative de désamorcer la polémique autour de Freedun, M.I.A. a publié sur Instagram les paroles du titre. Et selon elle, le vers controversé déclare en réalité : "I rate that button", et non "I rape that button". Ce qui change totalement le sens de la phrase. Cependant, le post n'a pas suffi à convaincre certains auditeurs, qui affirment que les paroles auraient été changées pour faire face à la polémique.

Zayn Malik et M.I.A. ne sont toutefois pas les seuls à subir une critique de la sorte. Il y a quelques mois, le titre What do you mean avait également été accusé de faire l'apologie du viol. Des milliers d'internautes étaient alors montés au créneau, de même que l'actrice Lena Duhnam.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter