Jean-Claude Dehix, le "Gepetto" des vitrines de Noël

NOËL

PORTRAIT – Il enchante de ses marionnettes les vitrines de Noël du boulevard Haussmann. Depuis plus d’une quarantaine d’années, le discret marionnettiste Jean-Claude Dehix donne vie aux centaines de jouets exposés pour les fêtes de fin d’années. Rencontre.

Combien de temps vous prend la préparation des vitrines des Galeries Lafayette ?
Près de 8 mois. En mai, les Galeries me contactent lorsque le thème des vitrines et les personnages présents ont été choisis. Ils me proposent un scénario, que je peux adapter en fonction de la faisabilité de l’animation. Je fais alors des essais dans mon atelier de Seine-Saint-Denis où je règle les gestes, les points d’attache ou encore la vitesse d’animation. Le jour de l’installation des vitrines, tout est déjà calé : je n’ai plus qu’à installer les moteurs au plafond, à tirer près de 10 kilomètres de fil de nylon et à peaufiner.

D’où vient votre passion ?
Elle m’a été transmise par mon père, lui aussi marionnettiste. Mes premiers jouets étaient d’ailleurs des marionnettes ; je baigne dans cet univers depuis que je suis petit. Aujourd’hui, à 64 ans, je suis le premier à m’amuser dans les vitrines. La retraite, ce n’est pas pour tout de suite.

Après ces mois de préparation, enfin du repos ?
Pas du tout ! Jusqu’à leur démantèlement, début janvier, je fais une tournée quotidienne des vitrines pour vérifier qu’il n’y a pas de problème avec les moteurs où avec les fils de nylon et j’interviens si besoin. Les animations doivent être impeccables.

EN SAVOIR +
>>
Dans les coulisses de la préparation des vitrines de Noël
>>
5 choses que vous ignorez sur les vitrines de Noël

AGENDA
Venez assister à l'inauguration du sapin de Noël mercredi 5 novembre à 18h30
Vous ne pouvez pas être sur place ? Regardez en exclusivité (et en timelapse) le montage du sapin de Noël

Lire et commenter