Oui, les produits de Noël ont (aussi) des bienfaits nutritionnels

NOËL
ALIMENTATION - Si l'on a tendance à les diaboliser, les mets de fêtes ont aussi leurs bienfaits. Cette année, metronews met en lumière leurs avantages nutritionnels avec Florence Foucault, diététicienne et membre de l'AFDN.

Le saumon fumé
Ce qu'on lui reproche : Le saumon est la star des poissons gras : il comporte plus de 10 % de matières grasses.
Sauf que : Certes le saumon est gras. Mais il est très riche en oméga 3, ces acides gras qui protègent le système cardio-vasculaire et préviennent les maladies du cœur. Il contient également de la vitamine D qui aide à la consolidation des os et des dents.
Le conseil de la diététicienne : "Il vaut mieux opter pour un saumon artisanal avec un fumage traditionnel et donc moins toxique. S'il est acheté en grande surface, demandez au poissonnier un morceau du dos ou de l'arrière de poisson, moins gras que l'avant ou le ventre".

Le foie gras
Ce qu'on lui reproche : Qui dit foie gras dit matières grasses. Plus de 50 % de ses calories sont apportées par les lipides.
Sauf que : Le foie gras est riche en vitamines B12 qui interviennent dans de nombreuses réactions chimiques de l'organisme et en vitamines B9 connues pour favoriser l'assimilation des acides gras aminés, essentiels pour faire fonctionner toutes les cellules du corps.
Le conseil de la diététicienne : "Le foie gras d'oie est moins riche en lipides que le foie gras de canard. Pour l'accompagner, privilégier un complet ou de seigle, moins calorique. Du côté des confits, choisissez ceux à base de figues, qui aident à digérer".

Le champagne
Ce qu'on lui reproche : Le champagne est un alcool (12 %), il ne faut pas oublier d'en boire avec modération même si l'on mange beaucoup.
Sauf que : Le champagne est l'un des alcools les plus faibles en calories (110ckal pour 15 cl). Il est plus recommandé pour accompagner les apéros et les desserts que des vins liquoreux comme le sauternes.
Le conseil de la diététicienne : ne pas oublier de boire de l'eau entre chaque coupe pour s'hydrater !

Les huîtres
Ce qu'on leur reproche : Les huîtres peuvent être vecteurs de virus comme l'hépatite A. De plus, elles sont très riches en sodium et donc déconseillées aux personnes qui souffrent d'insuffisance cardiaque.
Sauf que : Les bienfaits nutritionnels des huîtres sont multiples. Elles sont riches en oligo-éléments et en minéraux (iode, zinc, cuivre) et contiennent peu de calories (100ckal pour une douzaine d'huîtres).
Le conseil de la diététicienne : "Pour garder toute la densité nutritionnelle, préférez une consommation crue avec seulement un zeste de citron ou consommez du beurre avec modération".

Le caviar
Ce qu'on lui reproche : Rien a priori, sauf la teneur en sel et... le prix !
Sauf que : Comme les huîtres, le caviar est riche en minéraux (magnésium, fer) et constitue une bonne source de vitamines D et B12.
Le conseil de la diététicienne : "Tous les types de caviar sont très salés. Mieux vaut donc les déguster avec modération et éviter de les consommer avec du beurre demi-sel".

Le chapon
Ce qu'on lui reproche : De par son mode d'élevage, le chapon est beaucoup plus gras que ses cousines la dinde et la pintade.
Sauf que : Il est plus généreux en protéines, essentielles pour les os et surtout les muscles. Etant considérée comme une viande blanche, il restera toujours moins calorique qu'une viande rouge.
Le conseil de la diététicienne : "Pendant la cuisson, inutile de rajouter des matières grasses. On ne récupère pas non plus le jus cuisson qui n'est que de la graisse".

La bûche
Ce qu'on lui reproche : le met par excellence… mais aussi le plus calorique !
Sauf que : une bûche riche en cacao apportera des flavonoïdes, une substance antioxydante. Et puis on ne présente plus les nombreux autres bienfaits du cacao…
Le conseil de la diététicienne : "Privilégiez une préparation maison pour pouvoir contrôler les quantités et éviter les graisses industrielles. On n’y pense pas forcément, mais les bûches peuvent également être à base de fruits, pour apporter un peu de vitamines et de fibres".

EN SAVOIR +
>>
Repas de Noël : les bons réflexes pour ne pas grossir
>> Retrouvez toutes nos recettes de Noël

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter