"Beyoncé's kitchen" : pourquoi le régime vegan prôné par la chanteuse inquiète certains nutritionnistes

Nutrition

Toute L'info sur

Vegan : de la tendance au mode de vie

DIÈTE - La vidéo a déjà été vue près de 2 millions de fois. Il y a quelques semaines, Beyoncé est devenue le nouveau porte-étendard d'un régime vegan très restrictif, qu'elle a suivi après la naissance de ses jumeaux. Commercialisées au prix de 12,50 euros par mois, les recettes font tiquer certains nutritionnistes, qui insistent sur le fait que la star a aussi bénéficié d'un accompagnement personnalisé.

La recette du succès ? Dans une vidéo, Beyoncé la présente comme telle. Depuis fin juillet, la chanteuse fait la promotion des mérites d'un régime vegan draconien qu'elle a suivi pour se remettre en selle pour sa participation à l'édition 2018 du festival de musique de Coachella, seulement dix mois après la naissance de ses jumeaux. 


Le "22 Days Nutrition" a originellement été créé en 2013 par le coach et PDG d'une société "d’offre de solutions pour un style de vie fondé sur les plantes" Marco Borges. Vingt-deux jours pour perdre du poids et se sentir mieux dans sa peau. La chanteuse, elle, l'a suivi pendant 44 jours. Ce programme est désormais vendu sous le nom de "Beyoncé's Kitchen", au prix de 12,50 euros par mois ou 88,50 euros à l'année. Très restrictif, il est décrié par certains nutritionnistes.

Un régime trop restrictif à l'effet yo-yo garanti

Dans le documentaire Homecoming sur la préparation du festival, la chanteuse raconte : "Pas de pain, pas de glucides, pas de sucre, pas de produits laitiers, pas de viande, pas de poisson, pas d'alcool... et j'ai faim". Interviewé par le Harpers Bazaar, la nutritionniste Charlotte Stirling-Reed s'inquiète de ce régime "extrêmement restrictif". "La majorité des familles d'aliments recommandées sont éliminées, sans explication pour les personnes qui suivent ce régime sur les alternatives à suivre. [...] Ceux qui font ce régime risquent d'avoir des carences et de manquer d'énergie."

Dans les colonnes de la BBC, le nutritionniste  Daniel O'Shaughnessy s'inquiète également des répercutions de ce type de régime sur la santé. Car, alors qu'un homme doit consommer 2.500 calories par jour et qu'une femme doit en absorber 2.000, les recettes proposées par le "Beyoncé's Kitchen" n'en fournissent que 1.400. "C'est assez peu pour quiconque. Les personnes qui le suivent vont se sentir fatiguées et exténuées, particulièrement si elles font de l'exercice", souligne-t-il. "Cela peut être dangereux pour une personne lambda de faire ce régime sans être suivi par une équipe de nutritionnistes et d'entraîneurs, comme ce dont disposait Beyoncé." 


Et Charlotte Stirling-Reed d'ajouter que tout cet accompagnement dont elle a bénéficié lui a aussi permis d'éviter l'effet yo-yo que peut facilement induire ce type de régime. "Cela signifie qu'elle peut avoir des repas équilibrés spécialement faits pour elle, ce qui rend son programme alimentaire assez facile à suivre et durable. Il est très peu probable que ce soit le cas pour les autres et, par conséquent, cela les dirige droit vers un échec." La journaliste américaine Michelle Persad, qui avait relevé le défi de suivre ce régime, raconte ainsi dans The Coveteur avoir craqué plusieurs fois pendant les vingt-deux jours du "22 Days Nutrition" et s'être ruée dès la fin dans un fast-food.

79,3 kilos, "le cauchemar de chaque femme"

Du côté des fans, le choix de Beyoncé fait aussi débat, tout comme sa manière d'aborder sa prise de poids pendant la grossesse. Dans la vidéo promotionnelle du régime, la star affirme en montant sur une balance que son poids, 79,3 kilos, est "le cauchemar de chaque femme". "Vous savez tous que j'adore Beyoncé. Peut-être un peu trop. Mais, je suis déçue de l'entendre qualifier son poids d'après-jumeaux de "cauchemar de femme" et de "promouvoir un régime TRÈS restrictif", tweete ainsi la chroniqueuse américaine Joelle Tomlinson. Utilise peut-être ton pouvoir de star pour promouvoir l'acceptation du corps imparfait et la beauté de toutes les morphologies".

Une internaute française, elle, qualifie ce régime de "malsain". "N’importe quel nutritionniste vous dira que supprimer une catégorie d’aliments c’est mauvais pour la santé. Déjà juste pour le mental."

D'autres en revanche, ont été directement touchés par la vidéo promotionnelle de Beyoncé, déjà visionnée plus d'1,8 million de fois. "Regarder la vidéo 22 Days Nutrition de Beyoncé m'a fait ressentir le besoin de sortir et manger quelques tomates", tweete une jeune internaute.

"Beyoncé m'a donné envie de débuter son challenge 22 Days Nutrition. Je me suis vraiment motivée", assure une autre.

Une influence qui préoccupe le nutritionniste Daniel O'Shaughnessy : "Beyoncé ne fait que vendre du rêve, affirme-t-il à la BBC. "C'est inquiétant étant donné le nombre d'adolescents qui la suivent et qui sont facilement influençables" et ne bénéficiant sans doute pas du même accompagnement que la star. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter