Végétarien, flexitarien, végétalien, vegan : petit lexique des modes d'alimentation alternatifs

Végétarien, flexitarien, végétalien, vegan : petit lexique des modes d'alimentation alternatifs

Ma santé
ALIMENTATION - Ils ne mangent ni viande, ni poisson, ni produits laitiers. De plus en plus de Français adoptent des régimes alimentaires bien spécifiques aux noms parfois incompréhensibles. Petit lexique pour vous aider à vous y retrouver.

Bien manger, vivre longtemps et en meilleur santé : voilà les préoccupations des temps modernes. Les modes d’alimentation alternatifs, qu’ils soient d’ordre éthique, religieux, médical ou purement gustatif,  font de plus en plus d’adeptes. Dans l’Hexagone, selon une étude Harris interactive menée l’an dernier auprès de 1000 Français, 4% des personnes interrogées déclarent pratiquer un régime vegan, 6% se disent flexitariens, tandis 5% déclarent être végétariens.


En France, depuis deux ans, on constate une augmentation de la consommation de légumes (+28%), de fruits (+26%) et de poissons (+20%), au détriment de la viande (-30%) et du lait (-27%). Une tendance entretenue notamment par la multiplication des scandales alimentaires : des lasagnes à la viande de cheval (2013) au lait aux salmonelles de l’entreprise Lactalis (2017) en passant par les vidéos d’abattoir ou de poussins broyés de l’association L214 (2015).


Les réserves à l'égard de la viande ne sont pourtant pas récentes. Il y a des milliers d'années, déjà des végétariens, du jaïnisme indien au philosophe pré-socratique Pythagore, ne se nourrissaient pas de viande. Depuis 1944, année de la fondation en Angleterre de la "Vegan Society", nous n'en sommes plus là. Les descendants de ce mouvement refusent toute "exploitation animale".

Végétarien, flexitarien, végétalien, vegan, autant de noms qui peuplent désormais les cartes des restaurants. Pour vous aider à vous y retrouver, voici un petit lexique. 

VÉGÉTARIEN

Le végétarisme est le fait de manger de tout sauf de la chair animale. Autrement dit : pas de viande, pas de poissons, pas de crustacés, gélatine et fromage avec présure (une partie de l’estomac du veau dont on se sert pour faire coaguler le lait dans certains fromages). Parmi eux, on trouve également les lacto-végétariens, qui mangent de tout sauf de la chair animale et des œufs. Ou encore, les ovo-végétarien, qui consomment de tout sauf de la chair animale et des produits laitiers.

En vidéo

Quatre à table : un menu spécial bio et végétarien

FLEXITARIEN

Le flexitarien, à l'inverse du végétarien, ne s'interdit ni viande, ni poisson. Il limite simplement sa consommation de produits d'origine animale. Très en vogue depuis quelques années, le flexitarisme sous-tend de nombreuses raisons : morales, écologiques, gustatives ou médicales. Une dernière raison notamment portée par de récentes études. Depuis 2015, selon le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), de l'OMS, l'excès de viande rouge serait associé au risque de cancer chez l'homme.

VÉGÉTALIEN

Cela désigne une personne qui va manger de tout sauf de la chair animale ou tout autre aliment d’origine animale, que ce soit les produits laitiers, les œufs ou encore le miel. C’est purement alimentaire, il n’y a aucune conviction d’ordre éthique, à la différence du véganisme qui ne se limite pas à l’assiette. Cela peut être pour des raisons de santé, en cas d'allergies alimentaires, par exemple.

VEGAN

Le véganisme est non seulement une manière de s’alimenter - quelqu’un donc qui va manger végétalien - mais aussi un mode de vie, une philosophie et un mouvement social et politique. C’est une personne qui va essayer autant que possible de bannir les produits d’origine animale dans tous les domaines (vêtements, cosmétiques...) ou toutes pratiques basées sur l’exploitation et la cruauté envers les animaux (zoos, cirques, corrida, etc.). On est au-delà d’un simple mode d’alimentation, puisque l’idée est de mettre fin à l’exploitation et promouvoir des alternatives à cette exploitation pour le bénéfice des êtres humains, des animaux ou de l’environnement. On ne peut être vraiment vegan que depuis 1947 et la découverte de la vitamine B12 synthétique qui permet de se passer totalement des produits carnés.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Vegan : de la tendance au mode de vie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter